Décès de Mawda : Le service d'enquêtes du Comité P n'agit que "sous contrôle des autorités judiciaires"

22/05/18 à 16:16 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

(Belga) Le service d'enquêtes P, département du Comité P en charge des enquêtes pénales, agit sous le contrôle des autorités judiciaires, rappelle mardi le Comité permanent de contrôle des services de police. Ce dernier réagit ainsi aux remarques de l'avocat de la petite Mawda, Me Olivier Stein, qui fustige l'absence d'intervention du Comité P alors que celui-ci avait été informé des faits par un policier quelques minutes après ceux-ci.

L'avocat des parents de la fillette tuée lors d'une course-poursuite sur l'E42 jeudi matin, s'est dit agacé par le "rôle obscur" du comité P dans cette affaire. Selon sa version de la succession d'évènements, "quelques minutes après les faits, un policier a pris l'initiative d'informer le comité P pour intervention. Le Comité P a mis fin à son intervention avant d'être ressaisi par le juge d'instruction", déplorait-il mardi. Le Comité a réagi quelques heures plus tard auprès de l'agence Belga. Le Comité P mène trois sortes d'enquêtes: de contrôle, relatives à des plaintes et pénales, rappelle-t-il. Les deux premières sont menées sous l'autorité du Comité permanent P, les enquêtes pénales étant elles menées par le service d'enquêtes P, sous le contrôle des autorités judiciaires. Le dossier Mawda relève de cette dernière catégorie et l'enquête se déroule donc sous l'autorité du juge d'instruction. Le service d'enquêtes P n'informe d'ailleurs pas le Comité permanent P en la matière, précise-t-on. L'appel d'un policier pour informer le Comité P des faits n'aurait donc pas été un élément suffisant pour qu'une enquête pénale du service d'enquêtes soit ouverte, ressort-il du communiqué du Comité. (Belga)

Nos partenaires