Décès de l'ancien journaliste de la RTB Frédéric François

27/11/17 à 23:22 - Mise à jour à 23:24

Source: Belga

(Belga) L'ancien journaliste-reporter de la RTBF, alors dénommée RTB, qui avait embrassé une carrière politique en 1974 après 25 années dans le monde des médias avant de revenir à ses premières amours, est décédé lundi soir à l'âge de 85 ans des suites d'une maladie, a annoncé à l'Agence Belga Michel Konen, lui-même ancien journaliste du service public. Frédéric François avait créé l'émission politique "Faire le Point".

En octobre 1950, il avait fait partie des débuts du journal La Cité, un quotidien lancé par le Mouvement ouvrier chrétien (MOC). En 1960, il entre à la RTB. II sera d'abord un homme de radio et couvrira les grands événements internationaux pour le Journal parlé: les troubles à Chypre au début des années 60, la division de Berlin en 1961, la guerre d'Algérie en 1962 et, surtout, les conflits qui secouent le Congo, ancienne colonie belge, de 1960 à 1964. En 1964, il intègre le Journal télévisé. Il poursuit, pour la télévision, ses reportages au Rwanda, au Burundi et au Congo. A partir de janvier 1966, outre l'Afrique centrale, Frédéric François se spécialisera dans l'information politique belge. Il crée le premier service de politique intérieure en télévision. Le 13 juin 1966, il lance l'émission Faire le Point, un débat politique hebdomadaire, et, en février 1969, Face à la Presse, qui réunit autour d'une même table des hommes politiques et des journalistes de la presse écrite. En 1974, changement de cap radical: le journaliste-reporter embrasse une carrière politique. Il quitte la télévision et est élu sur la liste du PSC. Il sera notamment successivement sénateur provincial, conseiller régional wallon et député avant de quitter l'arène parlementaire en 1985 et de retourner à la RTB F, en 1987. En 1992, il reçoit le prix Léon Thoorens pour l'ensemble de sa carrière. Le 31 octobre 1997, ayant atteint l'âge de la retraite, il tire définitivement sa révérence. II tire ainsi un trait sur 47 ans de carrière, d'abord en presse écrite, puis en radio-télé où son style indépendant, limpide et narratif lui a valu l'affection, mais aussi l'estime des téléspectateurs, des 'politiciens' et de ses collègues. (Belga)

Nos partenaires