Décès de l'ancien bourgmestre de Wavre, Charles Aubecq

22/02/15 à 11:16 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

Charles Aubecq, bourgmestre de Wavre entre 1983 et 2006 est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l'âge de 88 ans. Dans un communiqué, Louis Michel (MR) a salué la perte d'un "humaniste convaincu, doté d'une grande intelligence et surtout d'une grande générosité".

Décès de l'ancien bourgmestre de Wavre, Charles Aubecq

Charles Aubecq, bourgmestre de Wavre entre 1983 et 2006. © BELGA

L'ancien ministre wallon et bourgmestre de Wavre, le libéral Charles Aubecq, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 88 ans, rapporte L'Avenir sur son site internet. Son successeur à la tête de Wavre, le Premier ministre Charles Michel, a souligné dans un communiqué combien il avait appris de lui.

Cet entrepreneur en construction est entré en politique à l'occasion de la fusion des communes. Il gagne son siège au conseil communal de Wavre en 1976 et ceint sept ans plus tard (1983) l'écharpe maïorale, qu'il conservera jusqu'en 2006.

Sa trajectoire politique lui fait rapidement gagner de plus hautes fonctions. Il est élu au Sénat en 1981 et revend sa société à cette occasion. Siégeant également aux conseils régional wallon et de la Communauté française, à une époque où les libéraux retrouvent tous les niveaux de pouvoir, il est appelé en 1985 par Louis Michel et Jean Gol à monter dans le gouvernement wallon de Melchior Wathelet, où il devient ministre du Budget, des Finances et des Travaux subsidiés. Il perd ce portefeuille lors de la chute du gouvernement Martens-Gol en 1987.

Le sénateur-bourgmestre prend une part importante au débat sur l'avenir de la province du Brabant wallon et préside au redressement de l'Intercommunale du Brabant wallon (IBW). Sa popularité se confirme au fil des élections, participant à donner du Brabant wallon l'image d'une province "bleue". L'homme marque aussi les années '90 au sein du parlement wallon, où des députés libéraux brabançons tels que Serge Kubla ou Jean-Paul Wahl arrivent dans son sillage.

Il se recentre sur Wavre à la fin des années '90 et passe la main en 2006 à son dauphin annoncé, Charles Michel. Le Premier ministre a salué, dans un communiqué, la mémoire d'un "visionnaire animé d'une âme de bâtisseur" qui a joué "un rôle-clé dans le développement économique et social du Brabant wallon".

"J'ai beaucoup appris de lui (...) Il avait un souci constant du bien commun tout en étant extrêmement pragmatique. Derrière un tempérament parfois rude en apparence, il était un homme de coeur toujours très attentif aux autres", selon M. Michel.

Pour le père de ce dernier, le député européen Louis Michel, "Charles Aubecq incarnait la loyauté à la tradition libérale. Grand bourgmestre, sénateur, député, ministre du Budget, des Finances et des Travaux subsidiés pour la Région wallonne, Charles Aubecq a toujours été soucieux du respect des pouvoirs locaux et de la décentralisation. Il pratiquait un libéralisme de proximité, à l'écoute de ses concitoyens".

Quant au président du MR Olivier Chastel, il a notamment affirmé voir en Charles Aubecq un homme qui "incarnait ce libéralisme social de proximité, tout en veillant à la réforme et à l'émancipation des pouvoirs locaux".

En savoir plus sur:

Nos partenaires