Décès d'un Tibétain de 30 ans qui s'est immolé pour protester contre Pékin

28/12/17 à 05:55 - Mise à jour à 05:57

Source: Belga

(Belga) Un Tibétain de 30 ans a péri après s'être immolé par le feu plus tôt cette semaine pour protester contre la présence chinoise dans son pays, selon l'association Campagne internationale pour le Tibet. Il s'agit de la sixième personne qui décède de la sorte cette année.

L'organisation a identifié mercredi soir l'homme comme Konpe, un ancien moine bouddhiste. Le jeune homme s'est immolé le 23 décembre en hurlant des déclarations inaudibles et a succombé à ses brûlures le lendemain. Depuis 2009, 152 Tibétains, dont Konpe, ont eu recours à ce geste dramatique pour protester contre l'occupation du toit du monde par la Chine voisine. Pékin a placé ce territoire sous sa férule en 1951. Ngaba a été le théâtre de douzaines d'immolations et est le lieu où la vague de protestation par l'immolation a débuté en 2009. Des prières ont été rendues à l'intention de la victime par le gouvernement tibétain en exil à Dharamsala, en Inde, mercredi durant lesquelles le président Lobsang Sangay s'est exprimé. Celui-ci a déclaré que "la vidéo de l'immolation de Konpe qui a circulé sur les médias sociaux est très perturbante et poignante". "Bien que les slogans exprimés ne sont pas clairs, nous pouvons affirmer avec certitude que la démarche est un message désespéré au gouvernement chinois au sujet de la situation sordide infligée aux Tibétains du Tibet". (Belga)

Nos partenaires