Décès d'Otto Warmbier - Une agence de voyage n'emmènera plus d'Américains en Corée du Nord

20/06/17 à 06:51 - Mise à jour à 06:52

Source: Belga

(Belga) L'agence de voyage Young Pioneer Tours a annoncé mardi qu'elle cesserait d'emmener des Américains en Corée du Nord, après le décès de son ancien client Otto Warmbier qui a passé 18 mois dans les prisons nord-coréennes.

Le jeune homme de 22 ans, rapatrié le 13 juin dans le coma, est décédé lundi à Cincinnati, le président Donald Trump dénonçant un régime nord-coréen "brutal". L'étudiant de l'Université de Virginie avait été arrêté le 2 janvier 2016 pour avoir tenté de voler une affiche de propagande, alors que le groupe avec lequel il voyageait devait rentrer à Pékin. Il avait été jugé en moins d'une heure et condamné à 15 ans de travaux forcés en mars 2016. "Jamais des détentions en Corée du Nord n'avaient connu une issue aussi tragique", a déclaré dans un communiqué sur Facebook Young Pioneer Tours, ajoutant que le décès de M. Warmbier l'amenait à "reconsidérer" sa position sur les touristes américains. "Le risque pour les Américains visitant la Corée du Nord est trop élevé", poursuit l'agence. "Nous n'organiserons plus de voyages en Corée du Nord pour les citoyens américains." Basée dans la ville chinoise de Xian, Young Pioneer Tours a été fondée en 2008 par un Britannique. Sa devise est d'emmener les voyageurs "là où votre mère ne veut pas que vous alliez". L'agence est une des rares à organiser des voyages en Corée du Nord, où elle propose notamment des randonnées cyclistes, ou encore des plongées. Elle présentait la Corée du Nord comme étant "probablement l'endroit le plus sûr au monde" et a été fortement critiquée après l'évacuation médicale d'Otto Warmbier, dans le coma, après d'intenses tractations diplomatiques en coulisses. Peu après son procès, l'étudiant avait plongé dans un coma dont les causes restent inconnues, selon ses médecins. Le type de lésions neurologiques dont il souffrait résulte d'ordinaire d'un arrêt cardio-respiratoire. L'équipe médicale avait démonté l'explication fournie par le régime nord-coréen en indiquant n'avoir pas relevé de trace de botulisme dans l'organisme du jeune homme. La mort d'Otto Warmbier survient dans un contexte de tensions exacerbées entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sur le programme d'armement nucléaire que Pyongyang continue de développer. Trois Américains sont toujours détenus au Nord, deux hommes qui enseignaient dans une université de Pyongyang financée par des groupes chrétiens étrangers et un pasteur Américano-Coréen accusé d'espionnage au profit de Séoul. (Belga)

Nos partenaires