Début en Turquie du procès emblématique de deux journalistes anti-Erdogan

25/03/16 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Belga

(Belga) Le procès de deux journalistes turcs poursuivis pour un article accusant leur pays d'avoir livré des armes aux rebelles islamistes syriens s'est ouvert vendredi à Istanbul, sur fond de critiques croissantes sur la dérive autoritaire du président Recep Tayyip Erdogan.

Début en Turquie du procès emblématique de deux journalistes anti-Erdogan

Début en Turquie du procès emblématique de deux journalistes anti-Erdogan © BELGA

Farouches critiques du régime islamo-conservateur, Can Dündar, rédacteur en chef du quotidien Cumhuriyet, et Erdem Gül, son chef de bureau à Ankara, sont accusés d'espionnage, divulgation de secrets d'Etat, tentative de coup d'Etat et assistance à une organisation terroriste. Les deux hommes, qui risquent la prison à vie, sont arrivés au palais de justice sous les applaudissements d'environ 200 partisans, collègues, élus de l'opposition ou simples citoyens, qui les ont escortés jusqu'au tribunal aux cris de "vous ne ferez pas taire la liberté de la presse". Les deux journalistes, qui ont déjà passé plus de 90 jours en détention provisoire ont publié en mai 2014 un long article, agrémenté de photos et d'une vidéo, faisant état de livraisons d'armes par des camions des services de renseignement turcs (MIT) à des rebelles islamistes en Syrie en janvier 2014. Ce papier a provoqué la fureur de M. Erdogan, qui a toujours nié soutenir les mouvements radicaux hostiles au régime de Damas. Sur réquisitions du parquet, les deux journalistes ont été placés en détention provisoire en novembre et le procureur a réclamé contre eux la réclusion criminelle à perpétuité. Le 26 février, la Cour constitutionnelle a ordonné leur remise en liberté, estimant que leurs droits avaient été violés. M. Erdogan avait alors menacé de dissoudre l'institution. (Belga)

Nos partenaires