De Wever plaide pour des policiers volontaires

19/12/17 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Belga

Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers Bart De Wever plaide pour l'élaboration d'un cadre légal pour les policiers volontaires. Cela ouvrirait la porte à l'assistance des policiers dont c'est la profession par d'anciens policiers, des ex-militaires, mais aussi des fiscalistes, des comptables et des informaticiens.

De Wever plaide pour des policiers volontaires

© Belga

"Je pourrais ainsi renforcer mon corps de police de 10% à l'occasion d'événements", a justifié M. De Wever au cours de l'émission 'Demeulemeester in Debat' de la chaîne de télévision commerciale VTM.

M. De Wever souhaite voir le dispositif instauré au cours de la prochaine législature.

A ses yeux, les policiers volontaires pourraient décharger le corps de police d'une part du travail et permettre aux agents de consacrer plus de temps à leurs missions centrales. Bart De Wever songe au recours de volontaires pour la surveillance à proximité des barrières nadar, pour la gestion du trafic à l'occasion d'événements, à la mobilisation de comptables dans le cadre d'enquêtes sur le travail au noir, de fiscalistes et d'informaticiens pour les recherches de formes spécifiques de criminalité.

D'après le président de la N-VA, de nombreux jeunes pensionnés sont disposés à travailler volontiers pour la police durant une courte période.

Un policier volontaire doit disposer d'un statut particulier, assorti d'une formation, d'un screening des antécédents, du port d'un uniforme spécifique. La loi doit en outre définir clairement quelles tâches de police ces personnes peuvent effectuer. Ce type de dispositif existe actuellement dans plusieurs pays voisins (Pays-Bas, Grande Bretagne, France, ...), a encore indiqué Bart De Wever.

Nos partenaires