De Wever : "Nous devons obliger les francophones à sortir de leur trou"

26/09/16 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Source: Knack

Si la N-VA a vécu une semaine agitée, la situation était au moins aussi houleuse au Mouvement flamand - c'est-à-dire la partie de la base de la N-VA qui oeuvre activement à l'indépendance flamande. Cette semaine, plusieurs éminences flamingantes ont tiré à boulets rouges sur la tactique communautaire de la N-VA. Quelle voie prendra le Mouvement flamand ? Les membres semblent avoir chacun une idée différente.

Une chose est claire: l'indépendance flamande n'est pas abandonnée, même si elle fait l'objet de discussions sémantiques. Pour Bart De Valck, le président du Vlaamse Volksbeweging (VVB), le confédéralisme n'est pas faisable. Pourtant, le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) a déclaré au Vif /L'Express que le confédéralisme était la seule solution pour la Belgique. De Valck : "J'ai beaucoup de respect pour Geert Bourgeois, mais ce confédéralisme n'est rien d'autre qu'une stratégie de communication destinée à le rendre plus accessible. C'est quoi, un confédéralisme à l'intérieur des frontières belges ? Qui peut l'expliquer ? Personne ne sait à quoi cela devrait ressembler."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires