De Wever hospitalisé pour une infection au c½ur, au foie et aux poumons

13/02/14 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Le Vif

Bart De Wever est à nouveau hospitalisé pour une infection apparemment virale qui touche son coeur, son foie et ses poumons.

De Wever hospitalisé pour une infection au c½ur, au foie et aux poumons

© Belga

Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever, est hospitalisé depuis lundi en soins intensifs, pour la seconde fois en quelques mois, a indiqué jeudi le parti nationaliste flamand, confirmant une information diffusée par la chaîne dé télévision privée VTM sur son site internet.

M. De Wever a été a admis lundi aux soins intensifs du Sint-Augustinusziekenhuis d'Anvers. Il souffre d'une infection qui a touché son coeur, son foie et ses poumons. "Sa situation s'est améliorée et il peut regagner une chambre classique", a expliqué le vice-président du parti, Ben Weyts.

Le porte-parole de la N-VA a, dans un communiqué, confirmé l'hospitalisation de l'homme fort des nationalistes flamands.

M. De Wever avait déjà été hospitalisé durant deux jours en novembre dernier après avoir fait un malaise au Parlement flamand. Souffrant alors d'hyperventilation et de douleurs thoraciques, il avait brièvement été admis dans un service de soins intensifs.

Les mêmes symptômes se sont à nouveau manifestés voici deux semaines, selon son porte-parole anversois, Philippe Beinaerts. "Après quelques jours de traitement à domicile, son état semblait s'améliorer. Mais il s'est dégradé durant le week-end. Son médecin traitant a fait hospitaliser Bart (De Wever) pour poursuivre le traitement et des examens cliniques", a-t-il ajouté dans son communiqué. Selon lui, l'infection dont souffre l'homme fort des nationalistes flamands semble s'attaquer au coeur, aux poumons et au foie.

Après quelques jours en soins intensifs, sont état s'est amélioré et le traitement sera poursuivi à parti de cet après-midi (de jeudi, ndlr) dans une chambre normale, a poursuivi le porte-parole. Selon lui, les examens ont révélé qu'il ne s'agit pas d'une maladie "menaçant la vie" du président de la N-VA. Il s'agirait d'une affection virale qui a touché le péricarde avant de s'étendre.

C'est l'échevin Rob Van de Velde qui assurera provisoirement les tâches de bourgmestre, conclut le texte.

En savoir plus sur:

Nos partenaires