De Wever dénonce le manque d'honnêteté intellectuelle

26/10/10 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

Bart De Wever a affirmé lundi s'être trompé, non dans sa proposition de modèle de financement, mais dans le manque d'honnêteté intellectuelle à laquelle il a été confronté depuis la fin de sa mission de clarification.

De Wever dénonce le manque d'honnêteté intellectuelle

© Belga

Dans une tribune libre consacrée à son appréciation des critiques formulées vis-à-vis de sa proposition, Bart De Wever souligne que la seule proposition entièrement chiffrée sur la loi de financement en circulation est celle contenue dans le modèle qu'il a transmis au roi, dans son rapport final en tant que clarificateur.

"Que je me sois ainsi montré vulnérable était un risque calculé. Pourtant, mes conseillers avaient encore nettement sous-évalué cette vulnérabilité. La proposition de compromis vieille d'à peine une semaine à lâché tous les freins du côté gauche", a ajouté le patron de la N-VA.

Selon lui, le PS, le sp.a, et le professeur André Decoster (KUL) ont manipulé les éléments de départ du modèle mis sur la table, niant invariablement le mécanisme de solidarité qu'il contient.

Le président de la N-VA s'est dit conscient du fait que le prix à payer pour une réforme de l'état était une source d'inquiétude pour le financement des missions fédérales de base. "Les coûts du vieillissement restent pour une grande partie fédéraux. Il faut être plutôt perfide pour organiser sciemment l'impossibilité de payer les pensions", a-t-il commenté.

De son côté, le chef du groupe N-VA à la Chambre, Jan Jambon a estimé que l'essentielportait sur la disponibilité à entrer dans un système d'autonomie fiscale.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires