De Wever dément que la N-VA suggère une hausse des impôts

19/05/15 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Belga

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a mis mardi au défi son homologue de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, de trouver une seule proposition de son parti qui suggère une hausse des impôts, répondant à une interview de la présidente des libéraux flamands.

De Wever dément que la N-VA suggère une hausse des impôts

Bart De Wever © BELGA

Mme Rutten a, dans un entretien publié par le journal Het Laatste Nieuws, appelé ses partenaires de coalition - notamment au fédéral - à cesser de proposer "chaque jour" de nouvelles taxes, évoquant des "ballons d'essai" de la N-VA, comme l'évocation par le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, d'un système de péage pour les véhicules particuliers.

Le président des nationalistes flamands a répliqué en affirmant, au micro de la VRT-radio, ne pas se sentir concerné. "Je vous mets au défi de trouver une seule proposition de la N-VA en vue d'augmenter les impôts. Nous demandons bien des réformes", a déclaré M. De Wever. Selon lui, dépeindre les propositions de la N-VA comme des hausses d'impôts "n'est pas une présentation correcte" de la part de Mme Rutten. Cette passe d'armes entre les présidents des deux partis s'inscrit dans le cadre du débat en cours au sein de la majorité gouvernementale sur un éventuel "tax shift" (virage fiscal).

Le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters a ainsi, selon Het Laatste Nieuws, suggéré de taxer davantage les loyers tirés de la location de plusieurs maisons, une harmonisation de la TVA. La N-VA a aussi proposé des pistes, comme une adaptation du revenu cadastral. Mais selon M. De Wever, son parti n'est pas favorable à une "actualisation" du revenu cadastral, qui reviendrait à une "hausse massive de la fiscalité", mais à une "réforme".

En savoir plus sur:

Nos partenaires