De plus en plus d'agressions envers le personnel de l'ONEM

22/06/10 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Le Vif

La direction de l'ONEM cherche un accord avec la police pour contrer le nombre croissant d'agressions contre son personnel.

De plus en plus d'agressions envers le personnel de l'ONEM

© Belga

La direction de l'ONEM mène une concertation avec la police à propos du nombre croissant d'agressions contre son personnel. Il s'agit d'agressions commises par des personnes qui n'acceptent pas la suspension ou la suppression de leurs allocations. Trente-huit plaintes ont été enregistrées en mars 2010 pour violence physique ou verbale contre des fonctionnaires de l'Office national de l'emploi (ONEM), écrivent la Gazet van Antwerpen et le Belang van Limburg ce mardi. La direction de l'ONEM demande à la police des interventions plus rapides.

Des boutons-alarmes ont été placés dans la plupart des bureaux et des gardiens surveillent les bureaux les plus importants à Anvers, Bruxelles, Liège et Charleroi. Mais comme ces mesures ne suffisent visiblement pas, des arrangements concrets vont être conclus entre la police et la direction centrale de l'ONEM.

L'ONEM versait l'an dernier une allocation de chômage à 1.309.930 personnes, soit 10% de plus qu'en 2008. Une décision négative pour le chômeur a été prise dans 176.028 dossiers. Et 105 chômeurs de longue durée ont été radiés. "Les personnes qui apprennent cela réagissent parfois de manière très agressive", indique-t-on à l'ONEM.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires