De nombreuses inondations suite aux fortes pluies

21/06/13 à 06:46 - Mise à jour à 06:46

Source: Le Vif

Suite aux fortes pluies de jeudi soir, certaines régions ont été plus fortement touchées que d'autres, c'est le cas de Welkenraedt où une quinzaine d'interventions de pompiers ont eu lieu ainsi que la basse Meuse. Les intempéries ont aussi frappé la région de Mons-Borinage, beaucoup moins le Centre.

De nombreuses inondations suite aux fortes pluies

© BELGA

La zone de Mons-Borinage a été particulièrement touchée par les intempéries survenues dans la nuit de jeudi à vendredi. Les interventions des divers corps de pompiers ont été nombreuses. Les régions de La Louvière et du Centre ont quant à elles été plus épargnées. Les intempéries, qui ont commencé vendredi vers 02h15, ont particulièrement touché la zone de Mons-Borinage. Les pompiers de Mons sont intervenus plus de soixante fois pour des inondations, des nettoyages de chaussées, des pompages. Les tunnels inondés de la petite ceinture ont dû être fermés temporairement pendant la nuit mais la circulation est maintenant rétablie dans l'ensemble de la zone montoise.

Les urgences de l'hôpital Ambroise Paré ont été inaccessibles pendant une partie de la nuit en raison du débordement du Trouillon et aux inondations de la rue Valenciennoise. Le bourgmestre de Mons Nicolas Martin a indiqué que les patients avaient été orientés vers d'autres services d'urgences. La situation à Ambroise Paré est désormais rentrée dans l'ordre.

Même constat dans tout le Borinage et dans la zone de Saint-Ghislain où les pompiers sont intervenus à maintes reprises sur le terrain. La zone de police boraine n'indique pas de problèmes majeurs de circulation à la suite des intempéries mais signale toutefois que les égouts n'absorbent plus l'eau en plusieurs endroits, et que les risques d'aquaplanage sont donc nombreux sur les grands axes du Borinage.

Dans la région frontalière de Quiévrain, Hensies et Honnelles, les pompiers travailleront encore une partie de la journée aux pompages, bâchages et nettoyage de chaussées envahies par la boue des champs. La route nationale 553 entre les villages d'Angre et d'Audregnies est actuellement fermée à cause de coulées de boues sur la chaussée.

Du côté de la zone de La Louvière et du Centre où les intempéries ont été moins violentes, les pompiers ne signalent par contre aucune intervention durant la nuit.

Violents orages sur Welkenraedt

Les pompiers de Welkenraedt ont dû également intervenir à une quinzaine de reprises, principalement pour des caves inondées, à la suite des orages de ces dernières heures. Les pompiers de Welkenraedt sont intervenus à une quinzaine de reprises aux quatre coins de la commune suite aux violents orages qui se sont abattus sur le région jeudi soir.

Les service d'incendies de Herve, Eupen, Plombières et La Calamine ont également été sollicités à de nombreuses reprises pour des caves sous eau. Des pluies torrentielles se sont abattues notamment sur Visé, Oupeye et Hermal-sous-Argenteau, jeudi peu avant 20h, provoquant d'importantes inondations, a-t-on appris auprès des pompiers locaux. De nombreuses caves sont inondées et les rues sont noyées sous plusieurs centimètres d'eau.

Ces inondations survenues en Basse-Meuse à la suite du violent orage de jeudi soir ont pu être résorbées. L'eau qui avait envahi les rues a finalement pu être évacuée par les avaloirs et la situation est revenue normale à Visé, Oupeye, Hermalle-sous-Argenteau et Hâcourt, en province de Liège. Les pompiers qui étaient sur place depuis 20h00, ont travaillé toute la nuit pour effectuer des pompages dans une trentaine d'habitations.

Affaissement de terrain sur la ligne entre Liège et Maastricht à Visé

Quelque 200 mètres cubes de terre se sont déversés sur la voie de chemin de fer entre Liège et Maastricht, jeudi soir à hauteur de Visé, à la suite des fortes pluies qui se sont abattues sur la région. Les travaux nécessaires ne pourront pas être achevés durant la nuit, indique le gestionnaire du réseau ferroviaire belge Infrabel. Des retards sont donc à prévoir vendredi matin sur la ligne. La circulation ne pourra s'effectuer que sur une voie et à vitesse réduite sur le tronçon concerné, précise Infrabel.

Par ailleurs, la situation revient peu à peu à la normale dans les localités de la région les plus touchées par les intempéries, a-t-on appris auprès des pompiers. Le niveau de l'eau qui s'était accumulée dans les rues baisse petit à petit.

A Mons, sept équipes mobiles étaient en intervention depuis cette nuit ; des tunnels inondés ont été fermés par la police. Le service des urgences de l'hôpital Ambroise Paré étant inaccessible, les ambulances devaient être redirigées vers d'autres hôpitaux. L'ambulance étaient inutilisable parce que coincée dans le sous-sol de l'hôpital montois, selon le site de la RTBF.

A Tournai, on a compté une dizaine d'interventions en soirée et jusque minuit : pompages de caves, infiltrations des eaux par les toitures et les plateformes. La Protection civile a amené des sacs de sable à Mons et à Quévy-le-Petit, où des ruisseaux débordent. Elle effectue aussi des pompages de caves du côté de Frameries, au sud de Mons.

Les services de secours sont intervenus également pour des routes inondées à Beloeil, Bernissart et Stambruges, toujours selon les informations de la RTBF.

Les inondations survenues en Basse-Meuse à la suite du violent orage de jeudi soir ont pu être résorbées. L'eau qui avait envahi les rues a finalement pu être évacuée par les avaloirs et la situation est revenue normale à Visé, Oupeye, Hermalle-sous-Argenteau et Hâcourt, en province de Liège. Les pompiers qui étaient sur place depuis 20h00, ont travaillé toute la nuit pour effectuer des pompages dans une trentaine d'habitations.

Nos partenaires