De Gucht : La Belgique n'a pas fait ce qu'elle avait promis à cause de la N-VA

05/05/13 à 14:42 - Mise à jour à 14:42

Source: Le Vif

Le commissaire européen Karel De Gucht est d'avis que la Belgique "a fait autre chose" que ce à quoi elle s'était engagée dans ses obligations budgétaires transmises à l'Union européenne, une situation qui résulte notamment de l'absence de gouvernement durant une bonne partie de l'année, en 2010-2011.

De Gucht : La Belgique n'a pas fait ce qu'elle avait promis à cause de la N-VA

© Reuters

"Je trouve que la N-VA porte une très grande responsabilité dans ce dossier. On pourrait envoyer l'amende au mayorat d'Anvers" si telle devait être la décision de la Commission à la fin du mois, a estimé Karel De Gucht. Le libéral flamand était l'invité samedi du "Grand Oral RTBF-Le Soir". Sans vouloir se prononcer sur la décision que prendra la Commission européenne à la fin du mois à l'égard de la Belgique, Karel De Gucht a dit constater que la Belgique restait au stade des engagements. Mais dans les faits, ce qui avait été promis n'a pas été suivi d'effet.

"Un bon élève est quelqu'un qui fait ce qu'on lui a demandé et la Belgique a fait autre chose", a-t-il indiqué. "La Belgique n'a pas fait ce qu'elle devrait faire, ce qu'elle avait dû faire sur le structurel. Il faut 0,75% (de réduction de déficit) sur 3 années. Donc ça veut dire 0,75% consécutivement pendant 3 années, donc 2,25%. Ce n'est pas le cas. Et puis deuxièmement, il fallait également un déficit pour 2012 en-dessous de 3%. Donc ça veut dire que sur les deux critères, on ne peut pas nier que ça va tout à fait à l'encontre de ses obligations. La Commission est posée devant ce dilemme et devra donc se prononcer là-dessus le 29 mai en Collège", a-t-il souligné. Vendredi, le ministre des Finances Koen Geens avait indiqué, en réaction aux dernières prévisions budgétaires de la Commission européenne, que le gouvernement fédéral maintenait son engagement de prendre des mesures structurelles à concurrence d'1% cette année. Selon lui, la Commission européenne reconnaît qu'une importante amélioration structurelle est en voie de réalisation, à hauteur de 0,75%.

La Commission européenne a prédit vendredi une croissance nulle de l'économie belge en 2013 et un déficit nominal de 2,9% du PIB. Karel De Gucht voit dans l'absence prolongée de gouvernement après les élections de 2010 la principale cause de la digression de la Belgique par rapport à ses engagements européens. Et il pointe particulièrement la N-VA de Bart De Wever. "C'est clairement la faute de ne pas avoir eu un gouvernement pendant à peu près un an et demi" et "je trouve que la N-VA porte une très grande responsabilité dans ce dossier. On pourrait envoyer l'amende au mayorat d'Anvers".

La Belgique fédérale était restée près de 600 jours sans gouvernement après la chute de l'équipe Leterme provoquée en avril 2010 par l'Open Vld. Le gouvernement Di Rupo a fini par émerger en décembre 2011 après la conclusion d'un accord institutionnel rassemblant l'ensemble des forces politiques du nord et du sud, à l'exception du principal parti flamand, la N-VA qui s'était refusée à rejoindre ce compromis. Partenaires du compromis institutionnel, les écologistes n'avaient pas été conviés à rejoindre la nouvelle coalition fédérale.


En savoir plus sur:

Nos partenaires