De Gelder, "menteur, manipulateur, escroc, sans empathie"

18/03/13 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Le Vif

Kim De Gelder est manipulateur, menteur, escroc et il a agi pour prouver sa virilité, a affirmé lundi Jef Vermassen, avocat des familles d'Elza Van Raemdonck, Corneel Vermeir et Leon Garcia-Arbesu.

De Gelder, "menteur, manipulateur, escroc, sans empathie"

© Belga

Avant lui, sa collaboratrice Virginie Cottyn avait ouvert le feu des plaidoiries en rappelant la personnalité des trois victimes qu'ils représentent et en assénant "Vous n'êtes pas fou, vous êtes mauvais!" "On a beaucoup dit durant le procès qu'il était un garçon de 20 ans, au moment des faits. Ce n'était pas un garçon, mais un homme de 20 ans. Mais il se comporte, encore aujourd'hui, comme un gamin qui fait signe à la caméra."

Jef Vermassen a pris le relais pour brosser un portrait de l'accusé, un psychopathe plutôt qu'un psychotique. Il a multiplié les exemples à l'appui de sa thèse. Pour lui, Kim De Gelder est égoïste, manipulateur et menteur et il manque totalement d'empathie. Il a fortement insisté sur le côté escroc de l'accusé, prompt à frauder et tromper tout le monde à tout bout de champ, même dans les situations les plus anodines.

Pour l'avocat, Kim De Gelder a agi par vengeance et par haine. "C'est un mobile général, mais il existe aussi des mobiles secrets, et je pense que Kim De Gelder en a un." L'accusé aurait des difficultés à devenir intime avec quelqu'un et n'a jamais eu de vie amoureuse. Il détestait aussi son prénom, trop féminin, qui lui valait des moqueries de ses condisciples.

Quelque temps avant les faits, il a noué une relation amoureuse virtuelle avec Thelma, une Néerlandaise passionnée comme lui de dessins animés japonais. Ce sont ces sentiments amoureux qui l'ont poussé à commettre les faits, afin de prouver sa virilité et de se rendre unique aux yeux de sa dulcinée.

Jef Vermassen s'est à plusieurs reprises tourné vers l'accusé pour l'interpeller. Refusant d'abord tout contact visuel avec lui, Kim De Gelder a ensuite régulièrement ri ou froncé les sourcils en réaction aux propos de l'avocat, principalement quand celui-ci a évoqué sa vie amoureuse.

En savoir plus sur:

Nos partenaires