De Decker: la 6ème réforme de l'état "prépare le démantèlement du pays"

19/04/13 à 22:11 - Mise à jour à 22:11

Source: Le Vif

L'ancien président du Sénat, Armand De Decker (MR), vient de reconnaître la véritable nature de la sixième réforme de l'Etat. De son propre aveu, loin de stabiliser le pays, elle en accélérera le démantèlement, la transformation du Sénat en une assemblée fantôme en étant une preuve supplémentaire, a affirmé vendredi le président des FDF Olivier Maingain.

De Decker: la 6ème réforme de l'état "prépare le démantèlement du pays"

© Belga

Jeudi, les représentants des partis de la majorité institutionnelle n'avaient pas mis beaucoup d'ardeur à défendre une réforme qui évincera les sénateurs élus directs et videra la Haute assemblée de la plupart de ses compétences.

S'exprimant à titre personnel, Armand De Decker (MR) avait évoqué "une décision réactionnaire dont l'unique objectif est de préparer le démantèlement du pays", et souligné que la Belgique sera le seul Etat fédéral au monde à être monocaméral, comme les "dictatures" qui n'ont jamais fait le choix d'un système bicaméral.

Pour le président des FDF, Olivier Maingain, "Armand De Decker dénonce la turpitude des partis signataires des accords institutionnels qui précipitent a Belgique dans l'aventure du confédéralisme, voire du séparatisme". Pour lui, les FDF ont donc dit la vérité quant à la réalité de cette réforme de l'Etat "qui ne fait que nourrir les exigences du nationalisme flamand".

"Mais Armand De Decker, le MR et les partis francophones de la majorité institutionnelle continueront à voter, de manière totalement soumise, cette réforme de l'Etat qui prépare les futures victoires de la N-VA", a-t-il conclu.

Nos partenaires