De Croo : "l'extrémisme se développe dans un environnement de "laxisme social""

10/06/12 à 15:19 - Mise à jour à 15:19

Source: Le Vif

Les débats télévisés, tant sur la RTBF que sur RTL-TVI, sont revenus dimanche sur les 6 mois du gouvernement Di Rupo mais aussi sur les événements de ces derniers jours à Molenbeek et le rôle joué dans ceux-ci par Sharia4Belgium.

De Croo : "l'extrémisme se développe dans un environnement de "laxisme social""

© Belga

Si l'interdiction de ce mouvement ne pose pas trop de problèmes, le débat a très vite dévié vers le parcours d'intégration évoqué par le président du MR Charles Michel. Celui-ci a rappelé que son parti plaidait pour l'instauration de tels parcours, qui existent déjà en Flandre, depuis plusieurs années, mais que la majorité en place dans les Régions et à la Communauté l'ont toujours refusée. "Maintenant, j'entends qu'on pourrait instaurer un tel parcours, mais pas avant la fin de l'année et qu'il ne serait pas obligatoire."
Cette remarque a provoqué une réaction violente du président du cdH Benoît Lutgen. "De 1999 à 2011, les libéraux ont eu le département de l'Intérieur. C'est donc un constat d'échec", a-t-il lancé. Ce qui lui a valu une remarque acerbe de Charles Michel. "C'est de l'incompétence ou de la mauvaise foi. Le parcours d'intégration n'est pas une compétence fédérale."

Un des co-présidents d'Ecolo, Olivier Deleuze, a dit ne pas avoir de tabou sur le caractère obligatoire du parcours d'intégration. Quant au président du PS, Thierry Giet, il a souligné qu'il fallait être prudent. "Faut-il imposer un tel parcours à un Congolais dont la langue est le français et qui a fait des études de haut niveau?" s'est-il interrogé tout en ajoutant que le sujet méritait un débat.
Le président de l'Open Vld, Alexander De Croo, a pour sa part souligné que l'extrémisme se développe dans un environnement de "laxisme social". Il a souligné qu'il y avait en effet beaucoup de chômage à Bruxelles, mais qu'il y avait aussi beaucoup d'emplois vacants en périphérie. "Certes il faut connaître le néerlandais et vouloir faire quelques kilomètres de déplacement."

Enfin, toujours sur le même sujet, le président des FDF Olivier Maingain a insisté sur la nécessité de donner à la Justice les moyens de faire correctement son travail. "Le laxisme n'existe toutefois pas qu'au centre du pays. Belkacem vient d'Anvers..."

Avec Belga

Nos partenaires