De Crem élargit encore la mission belge en Libye

04/05/11 à 07:35 - Mise à jour à 07:35

Source: Le Vif

Le gouvernement a décidé d'élargir la mission militaire de la Belgique en Libye, faisant désormais intervenir son navire "Narcis" dans des opérations de déminage, alors qu'il se cantonnait auparavant à de la simple surveillance. Le coût de la mission ne devrait pas évoluer, sauf si sa durée est également élargie.

De Crem élargit encore la mission belge en Libye

© Belga

Le gouvernement a décidé lundi soir, lors d'un conseil des ministres électronique, d'élargir le mandat de l'engagement belge en Libye, révèle mercredi La Dernière Heure. Le Narcis, navire chasseur de mines, va désormais pouvoir entamer une mission de déminage, alors qu'il était cantonné à un rôle de surveillance afin de faire respecter l'embargo sur les armes imposé par l'Onu à la Libye.

"Le Narcis effectuera sa mission en collaboration avec les Néerlandais, qui ont déjà mis au jour trois mines", précise le porte-parole du ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V). Selon une note interne, les opérations de déminage se feront notamment dans les eaux territoriales libyennes afin de garantir l'accès à l'assistance humanitaire pour la population locale.

Le coût pour la Belgique reste inchangé, à 12 millions d'euros pour les trois mois d'engagement. Ce montant pourrait toutefois être revu à la hausse si le mandat belge est prolongé de trois mois, ce qui, d'après une source gouvernementale citée par La Dernière Heure, ne fait "presque aucun doute."

Avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires