De Block examine la levée de l'interdiction de don de sang pour les bi/homosexuels

27/05/16 à 18:20 - Mise à jour à 18:20

Source: Belga

(Belga) Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, examine s'il est possible de mettre fin à l'exclusion à vie du don de sang des bi/homosexuels, et ce, sur la base de nouvelles notions scientifiques, indique la ministre dans un communiqué vendredi.

De Block examine la levée de l'interdiction de don de sang pour les bi/homosexuels

De Block examine la levée de l'interdiction de don de sang pour les bi/homosexuels © BELGA

La ministre De Block ainsi que des scientifiques, établissements de transfusion, professeurs en éthique et sociologie et représentants des mouvements homosexuels ont exposé leurs constatations et points de vue sur le sujet lors d'une table ronde. La ministre espère pouvoir prendre une décision dans ce dossier d'ici la fin de l'été. "Les progrès de la science et les longues discussions au niveau sociétal, éthique et social étaient une raison suffisante pour évaluer la réglementation existante et pour examiner s'il convient de l'adapter", explique la ministre. En outre, la Cour européenne a rendu un avis au printemps 2015, dans lequel elle déclare que l'exclusion des bi/homosexuels du don de sang peut être autorisée, mais que celle-ci doit être suffisamment fondée scientifiquement. Actuellement, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes sont exclus à vie du don de sang. "Le défi consiste à trouver un juste équilibre entre, d'un côté, un facteur de risque plus élevé de transmission de maladies infectieuses, minime mais dans les faits imprévisible, et de l'autre, la volonté de la ministre de tenir compte des citoyens souhaitant donner du sang de manière responsable pour ainsi apporter une contribution précieuse à la société", précise encore le cabinet de la ministre. (Belga)

Nos partenaires