'Danse avec les Stars' : les clés du succès

24/01/16 à 16:26 - Mise à jour à 16:27

Source: Le Vif

L'émission de TF1, Danse avec les Stars, est depuis plusieurs années un véritable succès. Pourtant, l'univers de la danse de salon ne nous est pas vraiment familier. Comment expliquer les raisons de son succès ? Réponse avec Catherine Bouko, chercheuse au Centre d'Information et Communication à l'ULB.

'Danse avec les Stars' : les clés du succès

Loïc Nottet et Denitsa Ikonomova, vainqueurs de la dernière saison de 'Danse avec les Stars'. © Capture d'écran / TF1

La danse de salon, thème principal de l'émission de TF1 Danse avec les Stars, est un domaine qui ne parle qu'aux professionnels et aux amateurs du genre. En théorie. En effet, l'émission est un vrai succès, année après année.

Pour Catherine Bouko, chercheuse au Centre d'Information et de Communication à l'ULB, la chaîne française n'a pourtant pris aucun risque en mettant ce programme à l'antenne : "Le concept existe depuis plus de dix ans aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. TF1 a acheté une recette testée et approuvée, avec un cahier des charges précis et un format 'clé sur porte'. La chaine veut toucher un public le plus large possible, et l'émission familiale qu'est Danse avec les Stars avait tout à fait sa place dans la grille de programme. "

Télévision relationnelle

Le succès et la réputation de l'émission ne sont plus à faire, même si les audiences de cette année étaient parfois inférieures aux années précédentes. L'émission bénéficie à ce titre d'une stratégie bien rodée, qui participe à la réussite et à l'attractivité de l'émission, et que Catherine Bouko résume en quelques points fondamentaux.

Tout d'abord, la relation entre l'émission et les téléspectateurs. "Cette émission s'inscrit dans le modèle de la "télévision relationnelle", qui cherche à créer une proximité et une interactivité avec le téléspectateur. Danse avec les Stars comprend certaines caractéristiques que l'on retrouve dans les émissions de télé-réalité, tout en se débarrassant de ses aspects les moins nobles. Danse avec les Stars ne mise pas sur la mise à mal du lien social pour faire de l'audience ; les rivalités, la mauvaise foi ou le manque de fair-play sont délaissés au profit de bons sentiments".

Rêve américain et identification

L'émission est un mélange entre compétition et dépassement de soi, mais elle est aussi axée sur la réussite personnelle. En effet, la participation au programme est présentée "comme une aventure qui transforme l'individu ". Dans son analyse, Catherine Bouko fait référence à une chercheuse américaine, Juliet McMains, qui met le doigt sur un concept important : le rêve américain. Le téléspectateur peut voir les candidats travailler chaque semaine, voir leur évolution, mais aussi leurs difficultés et leurs moments de doute. Grâce à cela, "l'émission nous montre que le succès est à la portée de tous et que le travail paie." A ce titre, la danse représente, pour la chercheuse, un thème parfait "pour mettre en évidence le dépassement de soi, l'exigence physique et émotionnelle, ainsi que a persévérance des candidats ".

Cela permet aussi l'identification chez les téléspectateurs, autre stratégie importante selon C. Bouko : "L'émission sélectionne des participants représentant différents profils socio-culturels et différents parcours professionnels. Si les candidats sont presque tous assez jeunes, ils témoignent néanmoins d'une certaine diversité". Il est donc plus aisé pour chacun de trouver un candidat auquel s'identifier.

L'attachement ressenti par les téléspectateurs vis-à-vis des candidats est aussi une des raisons du succès du programme. Les candidats ""tombent le masque et se montrent dans leur vulnérabilité et leur fragilité. Les stars sont plongées dans un univers qui ne leur est pas familier, ce qui accentue les possibilités d'identification." Les célébrités, en dehors de leur zone de confort, montrent leurs faiblesses, allant parfois jusqu'à craquer, face caméra. En effet, "L'émotion est au rendez-vous, au point de dégouliner un peu. L'intensité émotionnelle de "l'aventure" est continuellement mise en évidence", conclut C. Bouko.

Nos partenaires