Dans le casting du MR, les "stars" montoises ont été boudées

05/08/17 à 09:40 - Mise à jour à 09:39
Du LeVif/l'Express du 04/08/17

Qu'il est loin, le lustre de cette ville de Mons capitale culturelle de l'Europe. Ne parlons même pas d'Elio Di Rupo, bourgmestre-monarque dont le parti a été exclu du pouvoir wallon. Dans le casting du MR, pourtant pléthorique (onze ministres !), les nombreux postes ont été décernés en passant à côté de deux stars de la cité du Doudou.

Le délégué général du parti, Georges-Louis Bouchez, météorite locale, est rentré bredouille, alors qu'il se voyait déjà ministre wallon. Une nouvelle déconvenue après avoir perdu les post...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires