Dangereux les cuistax de la Côte belge ?

16/12/14 à 07:29 - Mise à jour à 10:47

Source: Belga

Quelque 53 loueurs et 57 sites de locations de cuistax ont été contrôlés par le SPF Economie l'été dernier entre La Panne et Knokke. Parmi eux, 44 loueurs (83%) proposaient aux consommateurs un ou plusieurs cuistax qui ne satisfaisaient pas à l'obligation générale de sécurité, lit-on mardi dans les journaux du groupe Sudpresse.

Dangereux les cuistax de la Côte belge ?

© BELGA

Le SPF a enregistré trois plaintes, dont une seule consécutive à un accident, selon Kris Peeters, le ministre chargé de la protection desconsommateurs.

"Ces loueurs ont reçu un avertissement afin de se mettre en règle, dans un délai d'un mois généralement", explique-t-il. Lors d'un nouveau contrôle, effectué lors des dernières vacances de Toussaint, ils n'étaient cependant plus que quatre à ne pas être en ordre. Ils recevront dès lors un procès-verbal.

La majorité des manquements concerne une protection défectueuse de la chaîne et/ou des pignons. Certains cuistax étaient en outre mal entretenus (oxydation, arêtes vives, chaînes insuffisamment huilées, etc.).

Quelque 53 loueurs et 57 sites de locations de cuistax ont été contrôlés par le SPF Economie l'été dernier entre La Panne et Knokke. Parmi eux, 44 loueurs (83%) proposaient aux consommateurs un ou plusieurs cuistax qui ne satisfaisaient pas à l'obligation générale de sécurité, lit-on mardi dans les journaux du groupe Sudpresse.

Le SPF a enregistré trois plaintes, dont une seule consécutive à un accident, selon Kris Peeters, le ministre chargé de la protection desconsommateurs.

"Ces loueurs ont reçu un avertissement afin de se mettre en règle, dans un délai d'un mois généralement", explique-t-il. Lors d'un nouveau contrôle, effectué lors des dernières vacances de Toussaint, ils n'étaient cependant plus que quatre à ne pas être en ordre. Ils recevront dès lors un procès-verbal.

La majorité des manquements concerne une protection défectueuse de la chaîne et/ou des pignons. Certains cuistax étaient en outre mal entretenus (oxydation, arêtes vives, chaînes insuffisamment huilées, etc.).

En savoir plus sur:

Nos partenaires