Damas accuse Ban Ki-moon de "s'écarter" de la charte de l'ONU

20/09/16 à 21:29 - Mise à jour à 21:30

Source: Belga

(Belga) Le ministère syrien des Affaires étrangères s'en est pris mardi au secrétaire général de l'ONU, l'accusant de "s'écarter" de la charte des Nations unies, après des propos de Ban Ki-moon jugeant Damas responsable de la mort du plus grand nombre de civils.

Damas accuse Ban Ki-moon de "s'écarter" de la charte de l'ONU

Damas accuse Ban Ki-moon de "s'écarter" de la charte de l'ONU © BELGA

"Les propos de Ban Ki-moon aujourd'hui sur la Syrie sont très éloignés des dispositions de la charte de l'ONU qui doivent être respectées par (la personne) qui occupe le poste de secrétaire général", a affirmé le ministère cité par l'agence officielle Sana. "Au cours du mandat de Ban Ki-moon, les Nations unies se sont écartées de leur rôle de trouver des solutions aux problèmes internationaux et n'ont réussi à résoudre aucun conflit", a ajouté le texte. Quelques heures auparavant, au cours de la session annuelle de l'Assemblée générale de l'ONU, M. Ban a critiqué les multiples protagonistes qui "alimentent la machine de guerre" en Syrie. "Beaucoup de groupes ont tué des civils innocents mais aucun autant que le gouvernement syrien qui continue d'utiliser des barils d'explosifs contre des zones résidentielles et de torturer systématiquement des prisonniers", a-t-il affirmé. L'ONU a annoncé mardi l'interruption de ses opérations d'acheminement d'aide humanitaire par camions en Syrie au lendemain de frappes aériennes contre ses convois qui ont coûté la vie à 20 civils et un responsable du Croissant-rouge syrien. M. Ban a qualifié l'attaque "d'écoeurante, sauvage et apparemment délibérée", même si l'ONU n'a pas dit d'où venaient les avions bombardiers. L'opposition syrienne a pointé du doigt la Syrie et son allié russe, mais Damas et Moscou ont nié avec la plus grande force. Le conflit syrien est la guerre la plus meurtrière actuellement au monde: elle a fait plus de 300.000 morts et jeté des millions de Syriens sur les routes. (Belga)

Nos partenaires