Cumul des mandats : bientôt la fin de l'exception wallonne ?

05/12/15 à 09:33 - Mise à jour à 11:09

Source: Le Vif/l'express

De plus en plus de députés wallons, surtout socialistes mais pas seulement, veulent revoir la limitation, qui n'existe qu'en Wallonie, du cumul des mandats de député et d'échevin ou de bourgmestre. Ils mettront la question à l'ordre du jour de la commission spéciale de renouveau démocratique.

C'est une révolte sans nom, une jacquerie politique encore silencieuse, que mènent au parlement wallon de nombreux députés de la majorité PS-CDH. Ils sont au moins une grosse vingtaine à vouloir revenir sur certaines dispositions du décret décumul. Arraché par les écologistes sous la précédente législature wallonne, il empêche aux trois quarts des parlementaires de chaque groupe politique - ceux dont le taux de pénétration électorale est le plus faible - d'exercer un mandat exécutif local. "Nous sommes plusieurs en effet à demander une discussion sur certains aspects de ce texte, pour le rendre plus efficace et plus cohérent", explique ainsi Jean-Marc Dupont, député à Namur et bourgmestre à Frameries. Ces aspects sont connus depuis l'adoption de la législation et les tumultueux débats qui y ont mené. Ils vont de la critique de sincérité au reproche de l'isolement. La Wallonie, en effet, est seule à s'être engagée sur ce chemin. "Ni en Belgique, où aucun des autres parlements n'a pris des dispositions, ni à l'étranger, comme en France ou en Allemagne, on a ainsi attaqué cette figure du député-bourgmestre", souligne Dimitri Legasse, bourgmestre à Rebecq et député à Namur. Et les accommodements, de l'autorisation du cumul pour certains à la délégation de fonctions mayorales à un échevin délégué, relèveraient du "façadisme et de l'hypocrisie", insiste le même. D'ailleurs, ajoute l'échevin empêché andennois Vince...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires