Critiques sur le passage d'un expert du SPF vers le secteur privé de la sécurité

11/01/17 à 07:20 - Mise à jour à 07:22

Source: Belga

(Belga) Le changement de fonction de Jan Cappelle, ancien cadre au SPF Intérieur où il dirigeait les travaux d'un groupe "table ronde gardiennage" et qui a choisi l'été dernier de quitter l'administration pour le secteur privé, éveille quelques critiques dans le milieu politique, rapporte l'Echo mercredi.

L'avis du député Ecolo Gilles Vanden Burre est notamment relayé, qui estime qu'on "ouvre la porte aux soupçons de conflit d'intérêt" par un tel passage sans "une vraie période tampon au moins jusqu'au vote de la loi". Cappelle est, depuis le premier novembre, président de l'Apeg, coupole qui regroupe de grandes entreprises privées de gardiennage. Alors que le gouvernement et le parlement travaillent actuellement à une délicate révision de la loi Tobback, de manière à définir les missions à caractère policier ou parapolicier qui pourront à l'avenir être exercées par le secteur privé, ce passage fait jaser. Surtout que l'impact économique des changements qui vont s'opérer est d'importance pour les entreprises de gardiennage. Jan Cappelle siège d'ailleurs aujourd'hui à la "table ronde gardiennage", mais en représentant des intérêts privés désormais. Du côté du SPF Intérieur, on assure avoir pris la décision d'écarter Jan Cappelle des décisions dès qu'il a indiqué qu'il passait dans le secteur privé. (Belga)

Nos partenaires