Crise politique francophone - "Nous souhaitons engranger des accords forts"

18/07/17 à 15:37 - Mise à jour à 15:38

Source: Belga

(Belga) Ecolo, Groen et DéFI iront "to the point" lors de leur réunion à la Maison des parlementaires mardi après-midi, a assuré avant cette rencontre la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi.

Au préalable, les écologistes francophones et flamands se sont également entretenus. "Nous voulons trouver un consensus et avancer au départ" de celui-ci, a commenté la présidente de Groen, Meyrem Almaci. "Groen entre dans le jeu", pour les discussions relatives à Bruxelles, poursuit Zakia Khattabi. "Comme les citoyens, nous souhaitons des accords forts." Pour la co-présidente d'Ecolo, les discussions avec Groen et DéFI pourraient "aller plus vite" et mener "à des accords solides". Les deux partis se sont en effet déjà vus à deux reprises. "Ce renouvellement politique n'est pas seulement un enjeu à Bruxelles, c'est aussi important pour tout le pays", a ajouté Meyrem Almaci. "Nous verrons avec nos interlocuteurs où sont les convergences. Nous ne souhaitons pas tergiverser", a de son côté avancé le président de DéFI, Olivier Maingain. "Nous avons la même volonté d'avoir un rythme soutenu", a-t-il ajouté. Le parti amarante par ailleurs des "formules très concrètes à imposer", a indiqué M. Maingain, notamment en ce qui concerne le "droit de réserve que doit avoir tout fonctionnaire". Ceux-ci "ne peuvent pas par exemple exploiter des informations qu'ils détiennent dans le cadre de leur fonction à des fins politiques partisanes". Les discussions pourront aussi tourner autour de la durée des mandats et de leur limite dans le temps. Ecolo a déjà discuté avec Groen des 17 propositions que le parti écologiste a mis sur la table. Les Verts et DéFI devraient à présent élaborer une série de propositions conjointes en matière de réforme de la gouvernance, avant de les présenter aux autres partis. (Belga)

Nos partenaires