Crise politique francophone - Le gouvernement francophone continue à travailler "normalement"

06/09/17 à 16:09 - Mise à jour à 16:11

Source: Belga

(Belga) Accueil extrascolaire, aide à la jeunesse, culture ou enseignement: le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a pris mercredi une série de décisions, notamment financières, dans ses domaines de compétences. Les ministres ont travaillé "comme s'il ne s'était rien passé", indique une source proche du gouvernement.

Des aides financières ont été octroyées dans des dossiers portés par des ministres tant cdH que socialistes. Plus de six millions d'euros ont été débloqués pour financer des travaux dans quinze écoles réparties en Wallonie et à Bruxelles. Le gouvernement a aussi décidé d'octroyer 710.000 euros à l'ASBL Flagey pour l'année 2017. Ces deux dossiers étaient présentés par les ministres cdH Marie-Martine Schyns (Éducation) et Alda Greoli (Culture). Sujet à une méchante prise de becs entre PS et cdH en juillet dernier, le gouvernement a également trouvé mercredi un terrain d'entente (partiel) sur l'octroi de subsides à des opérateurs de l'aide à la jeunesse. Six d'entre eux recevront au total 2.428.452 euros de subventions. Et le gouvernement francophone annonce que le projet de crèche au ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles avance. Trente-six enfants devraient être accueillis dans un premier temps. La capacité sera ensuite portée à 49 places. Deux ministres socialistes, Rachid Madrane (Aide à la jeunesse) et André Flahaut (Fonction publique), défendaient ces dossiers. Alors que le refus du cdH de gouverner encore avec le PS a débouché sur une nouvelle majorité MR-cdH en Région wallonne, aucun accord similaire n'a encore pu être trouvé à Bruxelles et en Fédération Wallonie-Bruxelles. Les deux partenaires sont donc contraints de continuer à coopérer. (Belga)

Nos partenaires