Crise politique francophone - Au cdH de préciser ses objectifs, dit-on au MR

20/06/17 à 11:52 - Mise à jour à 11:54

Source: Belga

(Belga) Le MR adoptait mardi matin une attitude relativement attentiste et toujours marquée par la prudence, après l'appel lancé la veille par le président du cdH Benoît Lutgen à former des coalitions sans le PS en Wallonie, à Bruxelles et en Fédération.

"Nous avons donné notre réponse à l'appel de M. Lutgen, c'est maintenant à lui de préciser ses objectifs, ses intentions, son projet", indiquait-on mardi au cabinet du président du MR, Olivier Chastel. Les réformateurs confirment être ouverts au dialogue, mais ils estiment que, n'ayant pas eux-mêmes "retiré la prise", ce n'est pas non plus à eux de rassembler les partis pour discuter. Dès lors, "on ne prend pas la main". L'exclusive lancée par le cdH sur le PS rend le MR mathématiquement incontournable pour la formation de coalitions en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, mais pas à Bruxelles, où DéFI endosse plutôt le rôle de pivot. Depuis l'appel lancé par le président des humanistes, M. Chastel n'a pas eu de contacts avec ce dernier, outre celui qui a eu lieu en marge de cette conférence de presse des centristes, selon le MR. Les réformateurs veulent connaître la position de DéFI, qui réunit son intergroupe parlementaire à midi à Bruxelles. Les propositions qu'Ecolo a annoncées pour ce mercredi en matière d'éthique politique, de gouvernance et de participation citoyenne sont aussi guettées par le MR. "On est dans une phase de temporisation, d'observation, pas question de foncer tête baissée, on prend le temps de la réflexion", commentait-on au MR. Interrogé sur l'agenda des contacts, le cdH n'avait pas fourni de réponse mardi en milieu de matinée, semblant lui aussi en phase d'observation. (Belga)

Nos partenaires