Crise : les 6 négociateurs à nouveau autour de la table

25/11/11 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Le Vif

Les négociations ont repris ce vendredi soir. Les six négociateurs sont à nouveau autour de la table des négociations. Ils sont réunis au cabinet de la vice-première ministre socialiste Laurette Onkelinx, rue du Commerce à Bruxelles, a-t-on appris.

Crise : les 6 négociateurs à nouveau autour de la table

© Belga

Selon certaines informations, M. Di Rupo donne lecture vendredi soir d'un texte de propositions, les six partis pouvant réagir ligne par ligne. A ce stade, on ne connaît pas encore l'orientation que prendront les discussions.

Le premier ministre démissionnaire Yves Leterme a lancé vendredi un appel aux négociateurs à conclure un accord budgétaire d'ici lundi au plus tard après l'annonce faite par l'agence Standard & Poor's de dégrader la note de la Belgique de AA à AA+ avec une perspective négative.

Elio Di Rupo poursuivait vendredi des contacts bilatéraux discrets. Parfois téléphoniques, ces contacts ont pour objectif de voir si une reprise des discussions budgétaires entre les six partis qui ont négocié jusqu'ici la réforme de l'État (avec les écologistes) et la formation du gouvernement fédéral est possible. Rien ne filtre de ces contacts et dans l'entourage du formateur démissionnaire, on se refuse à tout commentaire.

Les négociations ont repris ce vendredi soir Il semble que la situation reste extrêmement compliquée. Elio Di Rupo a une nouvelle fois rencontré le président de l'Open Vld, Alexander De Croo. L'entretien entre les deux hommes s'est déroulé au cabinet du ministre sortant Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

En début de semaine, l'Open Vld et dans une moindre mesure le MR ont été pointés du doigt, les libéraux ne pouvant s'engager à conclure les négociations budgétaires sur base d'un compromis approuvé par les quatre autres partis, le PS, le sp.a, le cdH et le CD&V. Entre-temps, le MR a assuré que moyennant certains aménagements à la marge au bénéfice des PME notamment, le compromis était acceptable.

Plus radical dimanche et lundi, l'Open Vld restait discret ces dernières heures. Jeudi, Herman De Croo a indiqué qu'il n'y avait pas d'autre solution que de négocier à six et qu'Elio Di Rupo avait conservé toutes les capacités de devenir Premier ministre. Il semble toutefois qu'à ce stade on ne puisse parler de réelle avancée. Tout reste extrêmement compliqué, dit-on.

Invité par le Roi à poursuivre sa mission, Elio Di Rupo avait demandé mercredi un temps de réflexion lui permettant de mesurer la volonté de chacun de négocier. Vendredi peu avant 18 heures, rien ne permettait de savoir si une sortie de crise était possible, même si certains ne semblaient pas exclure une reprise des négociations dans les prochaines heures.

LeVif.be avec Belga

Nos partenaires