Crise en Catalogne - Puigdemont assiste sur invitation à l'opéra "Le Duc d'Albe" à Gand

29/11/17 à 21:41 - Mise à jour à 21:42

Source: Belga

(Belga) Carles Puigdemont assistait ce mercredi soir à une représentation de l'opéra "Le Duc d'Albe" à Gand. L'oeuvre de Donizetti a pour fond la rébellion des Pays-Bas contre la souveraineté espagnole en 1568. L'ex-président de la Catalogne a été invité par Aviel Cahn, le directeur artistique d'Opera Vlaanderen. Ce dernier voit dans cet opéra bon nombre de parallèles avec l'impasse politique en Espagne, où Puigdemont a déclaré l'indépendance de la Catalogne.

Depuis sa déclaration d'indépendance, le gouvernement catalan a été destitué par les autorités espagnoles tandis que l'ex-président catalan et quatre autres anciens membres de son gouvernement régional qui se sont exilés en Belgique sont visés par un mandat d'arrêt international émis par la justice espagnole. Sur le sol belge, tous les quatre sont actuellement libres sous conditions, dans l'attente d'une décision sur leur renvoi en Espagne. L'ambassadeur d'Espagne a lui aussi été convié par Opera Vlaanderen, mais il a décliné l'invitation. Carles Puigdemont est arrivé ce mercredi vers 19h15 devant l'opéra de Gand, où il a été accueilli par Aviel Cahn en personne. Il s'est ensuite installé pour voir "Le Duc d'Albe" de Gaetano Donizetti (1797-1848) et Giorgio Battistelli (né en 1953), actuellement joué à Gand dans sa langue originale, le français. Dans une carte blanche publiée par De Tijd le 15 novembre, Aviel Cahn avait comparé l'histoire du duc d'Albe avec l'actualité récente. "Dans l'opéra, la population flamande se bat contre la domination espagnole incarnée par le duc d'Albe", avait écrit M. Cahn. "Donizetti nous fait voir comment c'est surtout la population qui est victime des jeux de manipulation, stimulés par des motivations personnelles et émotionnelles. Il ne montre pas la haine de la révolte, mais la vérité du peuple." En lançant publiquement ses invitations, le directeur artistique espérait que l'opéra offre un moment de réflexion aux représentants tant catalans qu'espagnols. (Belga)

Nos partenaires