Crise des opiacés: vague d'arrestations dans de fausses cliniques à Los Angeles

03/08/17 à 22:14 - Mise à jour à 22:16

Source: Belga

(Belga) La police américaine a arrêté douze personnes près de Los Angeles qui géraient sept fausses cliniques ayant écoulé illégalement 2 millions de cachets d'opiacés, ces antalgiques puissants et addictifs qui provoquent une hécatombe aux Etats-Unis.

En employant des "médecins corrompus", ce réseau illégal émettait des ordonnances "sans aucune base médicale à travers une série des cliniques qui ouvraient et fermaient de façon nomadique", écrit le département américain de la Justice (DoJ) dans un communiqué. "Les ordonnances frauduleuses auraient permis aux participants à ce stratagème d'obtenir de vastes quantités de médicaments sous ordonnance qui ont ensuite été revendus dans la rue" au marché noir, ajoute-t-il. "En plus de générer des bénéfices illicites, ce stratagème a contribué à l'épidémie de drogues qui cause tant de dommages à travers le pays", commente Sandra Brown, procureure fédérale par intérim. Le système d'assurance-santé fédéral Medicare a par ailleurs été facturé pour plus de 500.000 dollars pour de prétendus soins. Des conversations téléphoniques enregistrées par les enquêteurs montrent que les meneurs de ce stratagème ont par ailleurs volé les identités de certains médecins refusant de participer à leur vaste fraude. Le principal organisateur, Minas Matosyan, dit "Maserati Mike", a notamment offert à un médecin de "rester assis chez lui tout en gagnant 20.000 dollars à ne rien faire". Quand celui-ci a refusé, les conspirateurs ont néanmoins créé des blocs d'ordonnances à son nom, les utilisant pour obtenir puis vendre illégalement de l'Oxycodone, un antalgique dérivé de morphine très populaire aux Etats-Unis, sans que le médecin le sache. Le ministre américain de la Justice Jeff Sessions avait indiqué mercredi que les procureurs américains allaient désormais cibler particulièrement les médecins et pharmaciens pour lutter contre l'épidémie galopante d'opiacés délivrés sur ordonnance et de consommation d'héroïne. Les analgésiques opioïdes et l'héroïne ont contribué à quelque 60.000 décès par overdose aux États-Unis en 2016, soit une augmentation de 19% par rapport à l'année précédente, selon une estimation compilée par le New York Times. (Belga)

Nos partenaires