Crise des migrants - Une initiative offrant du crédit d'appel aux réfugiés regroupe plus de 20.000 membres

16/10/16 à 15:37 - Mise à jour à 15:41

Source: Belga

(Belga) Un groupe Facebook, créé en février 2016 par un anglais de la région de Norfolk, James Pearce, prend de l'ampleur dans plusieurs pays européens dont la Belgique. Le groupe d'entraide en ligne, qui porte le nom de "Phone credit for refugees & displaced people", a pour premier objectif de "permettre aux réfugiés de rester en contact avec leurs proches en créditant leur téléphone avec un montant mensuel", indique Yoon Daix, un des coadministrateurs du groupe.

Crise des migrants - Une initiative offrant du crédit d'appel aux réfugiés regroupe plus de 20.000 membres

Crise des migrants - Une initiative offrant du crédit d'appel aux réfugiés regroupe plus de 20.000 membres © BELGA

Les membres de ce groupe fermé peuvent ainsi répondre directement à une demande d'aide en rechargeant de 20 euros le téléphone d'un réfugié dans le besoin. Avec près de 24.000 membres, qu'ils soient réfugiés ou donateurs, le groupe a déjà distribué l'équivalent de £140.000, soit 155.491 euros. "Une priorité est donnée aux mineurs non accompagnés ainsi qu'aux femmes seules, qui représentent environ 25% des demandes traitées", explique Yoon Daix, qui consacre bénévolement plusieurs heures par jour au traitement des requêtes. Les demandeurs sont Afghans, Pakistanais, Soudanais, Irakiens, Syriens, Iraniens. "Une majorité des demandes provient de la Jungle de Calais", souligne-t-il. La Jungle de Calais, cet immense camp de migrants dans le nord de la France où vivent entre 7.000 et 10.000 migrants dont 1.300 mineurs étrangers non accompagnés (Mena), est promise à un démantèlement prochain, avec un risque de voir des jeunes disparaître. C'est justement pour éviter ce genre de phénomène, déjà constaté lors de précédentes tentatives d'évacuation, que le groupe "Phone credit for refugees & displaced people" s'est récemment lancé le défi de "garantir à chaque réfugié évacué la possibilité de pouvoir utiliser son téléphone pour rester en contact avec ses proches mais également de pouvoir appeler à l'aide en cas de danger", peut-on lire sur la page Facebook du groupe. (Belga)

Nos partenaires