Crise des migrants - "Si une ligne rouge est franchie, le deal avec la Turquie ne peut pas avoir lieu"

01/04/16 à 20:49 - Mise à jour à 20:49

Source: Belga

(Belga) S'il s'avère que la Turquie renvoie des réfugiés syriens vers des territoires en guerre, le pays franchit alors une ligne rouge et l'accord conclu avec l'UE ne peut pas être appliqué, a indiqué l'eurodéputé Ivo Belet (CD&V) vendredi soir dans Terzake. "Si c'est vrai, c'est un gros problème, car c'est inacceptable", a-t-il affirmé.

Selon Amnesty International, les autorités turques ont arrêté depuis mi-janvier quotidiennement des groupes de centaines de réfugiés syriens et les ont renvoyés vers la Syrie. L'eurodéputé Ivo Belet a réagi vendredi soir dans Terzake. Aussi important et nécessaire que soit l'accord avec la Turquie, renvoyer des réfugiés vers un pays en guerre est "inacceptable", pour Ivo Belet. Il salue le fait que la Commission européenne aille enquêter sur place. S'il s'avérait que les informations sont correctes, "une ligne rouge serait franchie". "Et cet accord ne pourra pas être mis en oeuvre." (Belga)

Nos partenaires