Crise des migrants - Quelque 1.400 migrants secourus en Méditerranée au large de la Libye

28/11/16 à 22:42 - Mise à jour à 22:46

Source: Belga

(Belga) Quelque 1.400 migrants partis de Libye à bord de 13 embarcations de fortune à la faveur d'une fenêtre météo ont été secourus lundi en Méditerranée, ont annoncé les gardes-côtes italiens, qui coordonnent ces secours.

"Cela a été une journée très difficile mais grâce à l'engagement des unités qui sont intervenues tous les migrants ont pu être secourus", a déclaré un porte-parole des gardes-côtes. Déjà délicates en été en raison du mauvais état des embarcations et du nombre de personnes que les passeurs y entassent, les opérations sont encore plus difficiles en cette saison où une mer calme peut très vite devenir mauvaise et où l'hypothermie menace les migrants toujours trempés, alors que les navires de secours se raréfient. Les migrants secourus lundi se trouvaient à bord de 11 canots pneumatiques et de deux petites barques. Ils ont été mis en sécurité par des vedettes des gardes-côtes italiens, des navires de la marine italienne et irlandaise, deux navires commerciaux et l'Aquarius des ONG SOS-Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF). Mais une tempête menace désormais dans la zone et pour les migrants qui devront encore passer au moins une ou deux nuits sur le pont des bateaux de secours la fin du voyage vers l'Italie s'annonce difficile. Les autorités italiennes ont annoncé lundi, avant les secours du jour, avoir enregistré un nombre record d'arrivées par la mer cette année : plus de 171.000 migrants, soit déjà 19% de plus que l'année dernière et 4,5% de plus qu'en 2014, qui avait été une année record. Ces nouveaux arrivants viennent essentiellement du Nigéria (35.700), d'Erythrée (20.000), de Guinée (12.300), de Côte d'Ivoire (11.400) et de Gambie (11.000), ainsi que d'autres pays d'Afrique subsaharienne, mais aussi du Bangladesh (7.500). Ces dernières semaines, un nombre croissant de familles syriennes et palestiniennes sont apparues parmi les migrants secourus. Selon l'ONU, les hommes représentent 71% des migrants arrivant en Italie, les femmes 14% et les mineurs 16% (pour la plupart des adolescents non accompagnés). Au moins 4.690 migrants sont morts ou disparus en Méditerranée cette année. (Belga)

Nos partenaires