Crise des migrants - Mort accidentelle d'un migrant à Calais, nouvelles intrusions sur la rocade portuaire

31/03/16 à 19:24 - Mise à jour à 19:24

Source: Belga

(Belga) Un Afghan de 22 ans est décédé jeudi après avoir été renversé par un poids lourd à Calais (nord de la France), où plusieurs centaines de migrants ont tenté de pénétrer sur la rocade sécurisée menant au port, selon des sources concordantes.

Crise des migrants - Mort accidentelle d'un migrant à Calais, nouvelles intrusions sur la rocade portuaire

Crise des migrants - Mort accidentelle d'un migrant à Calais, nouvelles intrusions sur la rocade portuaire © BELGA

Le jeune homme, qui résidait dans le bidonville de Calais surnommé la "Jungle", a été découvert vers 06h00 en arrêt cardiorespiratoire et n'a pu être réanimé, selon la préfecture du département du Pas-de-Calais. Le poids lourd aurait pris la fuite et est recherché, a précisé la préfecture. Depuis fin juin 2015, une vingtaine de migrants candidats à l'exil sont morts dans la région de Calais en essayant de rallier l'Angleterre. Dans l'après-midi, entre 300 et 500 migrants, selon les sources, ont bloqué la rocade menant au port. "En raison d'une remontée de file de véhicules sur la rocade portuaire de Calais, près de 300 migrants se sont rassemblés à proximité immédiate des voies de circulation pour tenter de pénétrer à l'intérieur des poids lourds", a indiqué à l'AFP la préfecture. "Aujourd'hui c'était particulièrement intense, car on a ce genre de situation régulièrement avec une centaine de migrants", a déclaré un responsable de la mairie en charge de la sécurité, Philippe Mignonet, qui craint une multiplication des intrusions avec l'arrivée des beaux jours. L'accès à la rocade a été fermé à 18h00 pour permettre de résorber la file de véhicules qui s'était formée. Jeudi matin, plusieurs groupes de migrants s'étaient déjà introduits sur la rocade portuaire pour tenter de ralentir le trafic routier. Quelque 3.500 migrants qui espèrent passer en Angleterre vivent dans la "Jungle" de Calais, selon le dernier recensement de la préfecture réalisé le 21 mars, après le démantèlement de la partie sud du camp. (Belga)

Nos partenaires