Crise des migrants - Le ministre de l'Intérieur satisfait des contrôles aux frontières à la côte

16/03/16 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Belga

(Belga) Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon se dit satisfait des contrôles aux frontières à l'ouest du littoral, a-t-il affirmé mercredi lors d'une visite de travail à Adinkerke. La prolongation des mesures est actuellement envisagée.

Crise des migrants - Le ministre de l'Intérieur satisfait des contrôles aux frontières à la côte

Crise des migrants - Le ministre de l'Intérieur satisfait des contrôles aux frontières à la côte © BELGA

Les contrôles aux frontières à la côte ont débuté le 23 février. Près de 300 agents ont été mobilisés pour cette mission, décidée en réaction à l'évacuation du campement de migrants de Calais et à l'afflux de réfugiés à Zeebrugge. Des centaines de migrants ont été appréhendés durant les premières semaines. Les arrestations avaient diminué depuis quelques jours, mais une certaine recrudescence a été constatée depuis l'évacuation du camp de Grande-Synthe, dans le nord de la France. "Nous pouvons dire que le but a été atteint. Nous voulions éviter l'installation d'un camp à la côte, ce qui n'est pas arrivé. En outre, nous avons pu arrêter de nombreux trafiquants", s'est félicité M. Jambon, qui était accompagné du secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken. Les contrôles sont censés prendre fin le 23 mars. Le ministre voulait se rendre sur le terrain avant de décider d'une éventuelle prolongation de la mesure, voire de l'instauration de contrôles mobiles. Le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, est favorable à un maintien des contrôles. "Nous avons récemment découvert un campement de 20 tentes dans les dunes. Nous constatons que les contrôles ont permis de renforcer la sécurité à la côte." (Belga)

Nos partenaires