Crise des migrants: la frontière gréco-macédonienne fermée aux Afghans

21/02/16 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Belga

(Belga) Les migrants afghans en route pour le nord de l'Europe n'étaient plus autorisés dimanche matin à entrer en Macédoine, au poste frontière d'Idomeni au nord de la Grèce, a indiqué une source policière grecque.

Crise des migrants: la frontière gréco-macédonienne fermée aux Afghans

Crise des migrants: la frontière gréco-macédonienne fermée aux Afghans © BELGA

"Nous avons été prévenus ce matin que les autorités macédoniennes ne laisseraient plus passer les Afghans", a affirmé cette source à l'AFP. Les Macédoniens ont invoqué pour justifier cette décision une décision de la Serbie de barrer elle aussi la route à ces ressortissants, a ajouté cette source. Selon elle, des Afghans ont de fait été renvoyés côté grec dans la matinée alors que les autorités macédoniennes laissaient passer les Syriens et Irakiens par le poste d'Idomeni. Au départ de la route des Balkans, la Macédoine avait mis en place en novembre un filtrage de l'exode par nationalités, ne laissant plus passer qu'Afghans, Syriens et Irakiens car venant de zone de conflits. Près de 4.000 réfugiés attendaient dimanche matin à Idomeni de passer en Macédoine, sans que la proportion d'Afghans parmi eux ne soit connue, selon la même source policière. S'ils étaient autorisés jusque là à passer, les Afghans ne font pas partie des nationalités (Syriens, Irakiens et Érythréens) jugées par les 28 éligibles à une répartition au sein de l'Union européenne. Face aux partisans du repli de l'UE, au premier rang desquels le groupe Visegrad (Pologne, République Tchèque, Hongrie et Slovaquie) la Grèce bataille depuis des semaines pour éviter une fermeture de sa frontière nord aux réfugiés transitant par son territoire. (Belga)

Nos partenaires