Crise des migrants - La confiscation des effets personnels également en vigueur en Allemagne

21/01/16 à 06:57 - Mise à jour à 06:57

Source: Belga

(Belga) Certains länder allemands, à l'instar de la Suisse et de ce que prévoit le Danemark, appliquent déjà la confiscation d'une partie des effets personnels, en ce compris l'argent liquide, des demandeurs d'asile. Le ministre bavarois des Affaires intérieures, Joachim Herrman, a confirmé au quotidien "Bild" que cette pratique correspond avec ce qui se fait en Suisse. "Les demandeurs d'asile sont fouillés à leur arrivée pour leurs documents, argent liquide et biens de valeurs. Ceux-ci peuvent être saisis s'ils dépassent les 750 euros de valeur."

Dans le Bade-Wurtemberg, la police peut confisquer les effets de plus de 350 euros de valeur. Les deux länder respectent ainsi la législation allemande qui stipule que les moyens propres des demandeurs d'asile doivent être engagés en premier lieu pour financer leur séjour. La ministre allemande de l'Intégration Aydan Özoguz a précisé au journal qu'un demandeur d'asile doit d'abord avoir recours à ses propres rentrées ou moyens, même s'il s'agit de bijoux de familles. "Même si des préjugés tenaces subsistent, les demandeurs d'asile ne sont pas avantagés par rapport aux allocataires sociaux." (Belga)

Nos partenaires