Crise des migrants - L'Eglise de Pologne entrouvre la porte aux réfugiés

09/06/16 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Belga

(Belga) L'Eglise catholique de Pologne, jusqu'à présent réticente à l'accueil sur le sol national de réfugiés du Proche-Orient, envisage maintenant d'ouvrir des "corridors humanitaires" pour en accueillir un certain nombre, relativement réduit.

Crise des migrants - L'Eglise de Pologne entrouvre la porte aux réfugiés

Crise des migrants - L'Eglise de Pologne entrouvre la porte aux réfugiés © BELGA

Cette annonce intervient à moins de deux mois de la visite en Pologne du pape François qui s'est à plusieurs reprises prononcé pour l'accueil de réfugiés "par chaque paroisse" et en a fait venir une douzaine - trois familles musulmanes - au Vatican. Le gouvernement conservateur de Varsovie s'était lui aussi montré dans le passé opposé à l'entrée de migrants en Pologne, invoquant notamment des préoccupations de sécurité, après les attentats en France. Le délégué de l'épiscopat pour les questions de réfugiés, l'évêque Krzysztof Zadarko, a indiqué lors de la réunion des évêques mercredi que les corridors humanitaires seraient ouverts "à des petits groupes de personnes". Ces opérations seraient réservées aux personnes qui déclarent leur intention de séjourner en Pologne, a ajouté Mgr Zadarko, cité dans un communiqué jeudi. "Ce n'est pas évident, car la grande majorité des réfugiés veut gagner l'Europe occidentale", a-t-il dit. Identifiés par l'organisation d'aide catholique Caritas Pologne et contrôlés par les services compétents polonais, ces réfugiés recevraient des visas spéciaux et viendraient par avion, évitant de risquer leur vie en traversant la mer. L'épiscopat et Caritas Pologne prônent en même temps le soutien systématique aux familles de réfugiés demeurant au Proche-Orient "par les familles et les communautés polonaises". Caritas indique s'inspirer d'opérations similaires organisées en Italie par la communauté Sant'Egidio qui, avec l'aide de "partenaires oecuméniques", autrement dit d'organisations protestantes, et du gouvernement de Rome, a fait venir en Italie 200 réfugiés syriens venant de camps au Liban. (Belga)

Nos partenaires