Crise des migrants: il reste beaucoup à faire pour sensibiliser le grand public

29/12/15 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Belga

La campagne lancée par Médecins Sans Frontières (MSF) au début du mois, "Nous sommes tous dans le même bateau", a permis de récolter 870.000 euros, indique l'organisation mardi, au lendemain de la clôture des dons. Parallèlement, les capsules vidéo visant à donner un visage aux réfugiés ont été visionnées plus de 430.000 fois.

Crise des migrants: il reste beaucoup à faire pour sensibiliser le grand public

© AFP

L'objectif, compris entre 700.000 et un million d'euros, est atteint. Cela dit, force est de constater que ce sont essentiellement les donateurs réguliers qui ont participé. "Le sujet ne se prête pas vraiment à une récolte de fond", estime le porte-parole Raphael Piret. "Mais c'est une de nos priorités." "Il reste un gros travail d'explication de la situation à faire auprès du grand public", soutient-il.

A cette fin, parallèlement à la récolte de dons, MSF a publié une série de capsules vidéo sur son site internet.

Reprenant témoignages de réfugiés, de collaborateurs MSF et de citoyens lambda, elles visent à "humaniser la crise" en "donnant un visage à ces personnes qui fuient les violences". Avec plus de 430.000 visions en cette fin décembre, elles ont rencontré un franc succès. La "problématique" des réfugiés restera une des priorités de Médecins Sans Frontières en 2016, qui espère toujours une "ouverture" des politiques européennes, comme le retour à des opérations de sauvetage en mer (comme ce fut le cas avec Mare Nostrum) ou mieux, un accès terrestre sécurisé à l'Europe. Une vingtaine de projets seront portés par l'ONG tout au long du parcours pris par les réfugiés. Si les opérations de sauvetage de MSF en mer Méditerranée seront interrompues dans quelques jours - les conditions météorologiques limitant fortement les déplacements dans la région -, l'ONG continuera à en mener en collaboration avec Greenpeace en mer Égée, où les voyages ne devraient pas faiblir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires