Crise des migrants - Début de l'évacuation par l'ONU de 500 personnes de quatre villes assiégées

20/04/16 à 18:41 - Mise à jour à 18:41

Source: Belga

(Belga) L'ONU a commencé mercredi à mettre en oeuvre un plan d'évacuation de 500 blessés ou malades, de quatre villes assiégées par les forces du régime ou par les rebelles.

Crise des migrants - Début de l'évacuation par l'ONU de 500 personnes de quatre villes assiégées

Crise des migrants - Début de l'évacuation par l'ONU de 500 personnes de quatre villes assiégées © BELGA

"L'évacuation concerne les gens blessés ou malades des quatre villes assiégées", a indiqué une source de l'ONU à Damas. Le premier bus, qui comptait 15 jeunes civils et 10 personnes âgées, a quitté en fin d'après-midi la localité rebelle de Zabadani, à l'ouest de Damas, a observé un journaliste de l'AFP. Une source militaire a indiqué que 225 autres personnes seront évacuées de la localité rebelle voisine de Madaya. Le journaliste a vu les personnes évacuées de Zabadani se faire examiner par une équipe médicale à la sortie de la ville avant de monter dans un bus. Dans le même temps, selon une source de sécurité sur le terrain, un bus quittait avec des blessés et leur famille les localités chiites de Foua et Kafraya, encerclées par les rebelles dans la province d'Idleb (nord-ouest de la Syrie). Le 7 avril, Jan Egeland, qui dirige le groupe de travail (task force) humanitaire sur la Syrie, a déclaré à la presse qu'une évacuation médicale "majeure" était planifiée pour Madaya et Zabadani, deux villes proches de Damas bloquées par le régime et ses alliés, et Foua et Kefraya, assiégées par les rebelles dans le nord-ouest de la Syrie. "En tout, il pourrait s'agir de 500 personnes", avait-il dit. (Belga)

Nos partenaires