Crise au Venezuela - Un dirigeant de l'opposition tué dans une manifestation

30/07/17 à 19:36 - Mise à jour à 19:37

Source: Belga

(Belga) Un dirigeant de l'opposition vénézuélienne a été tué dimanche à l'aube lors d'une manifestation contre la Constituante, quelques heures avant le début du vote pour élire les membres de cette assemblée contestée, a annoncé le parquet.

Ricardo Campos, 30 ans, a été tué par balle à Cumana, dans l'Etat de Sucre (nord-est), selon le député de l'opposition Henry Ramos Allup, ancien président du Parlement. Les circonstances de sa mort n'ont pas été précisées par le Ministère public. Dans la nuit de samedi à dimanche, un autre candidat à l'Assemblée constituante, José Felix Pineda, un avocat de 39 ans, avait déjà été assassiné par balle chez lui. Le 10 juillet, José Luis Rivas a également été abattu en pleine campagne électorale dans la ville de Maracay (centre-nord). Le scrutin pour désigner les 545 membres de l'Assemblée constituante, voulue par le président socialiste Nicolas Maduro, a débuté dimanche à 06H00 locales (12HB) dans un climat tendu. L'opposition, qui boycotte cette élection, a appelé à un rassemblement massif dimanche dans la capitale, ainsi qu'à dresser des barricades dans tout le pays bien que le gouvernement ait menacé de jusqu'à dix ans de prison ceux qui feraient obstacle au scrutin. Nicolas Maduro et sa Constituante ont le soutien des pouvoirs judiciaire et militaire. Mais plus de 80% des Vénézuéliens désapprouvent sa gestion du pays et 72% son projet, selon l'institut de sondages Datanalisis. (Belga)

Nos partenaires