Crise au Venezuela - Un bilan de 74 morts, au 80e jour de révolte

20/06/17 à 04:18 - Mise à jour à 05:33

Source: Belga

(Belga) Des milliers d'opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro ont manifesté lundi à Caracas contre son projet d'assemblée constituante, dans le cadre d'une vague de protestations qui en était ce jour-là à son 80e jour. La vague de révolte, à coups de manifestations massives, avait débuté le 1er avril dernier. Elle a déjà fait 74 morts.

Un jeune de 17 ans a en effet été tué par balle lundi dans la manifestation de Caracas, faisant gonfler le bilan de victimes. Six personnes ont également été blessés par balles, a indiqué le parquet. Comme à chacun de ses rassemblements, le cortège de l'opposition a été bloqué par des militaires et policiers qui ont repoussé les manifestants avec des grenades lacrymogènes et des canons à eau. La foule espérait rejoindre le siège des autorités électorales, dans le centre de la capitale. "Quand nous essayons d'arriver à un point stratégique, ils nous coupent les accès, mais nous devons continuer à essayer", a déclaré à l'AFP une manifestante, Ivone Santana. Les adversaires du président Maduro, qui exigent son départ anticipé, critiquent son projet de réformer la Constitution, une man?uvre qui est destinée selon eux à s'accrocher au pouvoir. Le président a prévu de faire élire les membres de cette assemblée constituante le 30 juillet. La mobilisation de lundi coïncidait avec une réunion de ministres des Affaires étrangères de l'Organisation des Etats américains (OEA) à Cancun (Mexique), consacrée notamment à la violente crise politique secouant le Venezuela. Les ministres ne sont pas parvenus à trouver un terrain d'entente et rédiger une résolution commune. La résolution en discussion devait appeler le président Maduro à revoir son projet de réforme de la Constitution, lui demander de garantir les droits de l'Homme et entamer un dialogue avec l'opposition avec l'aide de pays étrangers. Mais la ministre vénézuélienne des Affaires étrangères Delcy Rodriguez a quitté la réunion pour dénoncer cette proposition de texte. (Belga)

Nos partenaires