Crise au Vénézuela - Le leader de l'opposition dément l'ouverture d'un dialogue avec le gouvernement

25/10/16 à 04:17 - Mise à jour à 04:20

Source: Belga

(Belga) Le leader de l'opposition vénézuélienne Henrique Capriles a démenti lundi qu'un dialogue ait commencé entre l'opposition et le gouvernement du président Nicolas Maduro, comme l'avait annoncé un émissaire du pape François.

"Quel dialogue? Au Venezuela, aucun dialogue n'a commencé", a dit M. Capriles, leader de la coalition de la Table pour l'unité démocratique (MUD, centre droit), dans une déclaration sur le réseau social Periscope. L'émissaire du pape, Emil Paul Tscherrig, avait affirmé lundi à Caracas que "le dialogue national" avait "commencé", peu après une première rencontre entre des délégués gouvernementaux et la MUD. Mais l'opposition ne considère pas que le contact qui a eu lieu entre des représentants de la MUD et du gouvernement constitue l'ouverture formelle d'un dialogue. Le député Luis Florido, du parti Voluntad popular (Volonté populaire), fondé par l'opposant actuellement emprisonné Leopoldo López, a également démenti le début d'un dialogue national. Les deux dirigeants de l'opposition, qui disent faire confiance à l'intermédiation du Vatican, ont a nouveau appelé à une grande manifestation nationale mercredi pour dénoncer la suspension du processus en vue d'un référendum révocatoire, décidée par les autorités électorales. Vendredi, le Conseil national électoral avait décidé de reporter le processus de collecte des signatures nécessaire à l'organisation du référendum révocatoire contre le président Maduro. (Belga)

Nos partenaires