Crise au Venezuela - Des soldats contrôlent l'entrée des supermarchés après des pillages

07/01/18 à 05:39 - Mise à jour à 05:41

Source: Belga

(Belga) En raison d'une vague de pillage dans diverses villes au Venezuela, l'armée a commencé à monter la garde devant l'entrée de supermarchés suite à une décision de baisser le prix de certains biens.

Les autorités ont ordonné à 26 chaînes de supermarchés de baisser les prix de certains produits de base qui sont devenus hors de prix à cause de l'inflation dans ce pays d'Amérique du Sud. De longues files se sont formées après l'annonce, selon les informations des médias locaux. A Caracas, la capitale, des soldats et policiers ont autorisé occasionnellement un nombre restreint de personnes à pénétrer dans certains magasins dont les étalages étaient largement vides à cause de l'inflation et le manque de monnaies étrangères pour acheter des biens hors des frontières. Le salaire minimum dans le pays, équivalent à quelques dollars, ne permet pas aux Vénézuéliens d'acheter de la nourriture en suffisance, ce qui engendre des incidents et des pillages. Samedi, un pillage de masse a visé 20 magasins, selon le site d'information El Nacional. Au total 48 personnes ont été arrêtées après les pillages qui ont éclaté suite au refus par certaines chaînes d'accepter les billets de 50 et 100 bolivars qui ne valent presque plus rien, éclaire le site. (Belga)

Nos partenaires