Crise au Vénézuela - Démonstration de force dans la rue de l'opposition et des partisans du président

08/09/16 à 02:23 - Mise à jour à 02:23

Source: Belga

(Belga) Des milliers de partisans de l'opposition et du gouvernement sont descendus mercredi dans les rues des principales villes du Venezuela pour une nouvelle démonstration de force, tant les positions des deux camps paraissent irréconciliables sur le projet de référendum en vue de révoquer le président socialiste Nicolas Maduro.

Crise au Vénézuela - Démonstration de force dans la rue de l'opposition et des partisans du président

Crise au Vénézuela - Démonstration de force dans la rue de l'opposition et des partisans du président © BELGA

Brandissant le drapeau national jaune, bleu et rouge, chavistes (du nom du défunt ex-président Hugo Chavez, 1999-2013) vêtus de rouge et opposants se sont mobilisés aux abords des 24 délégations régionales du Conseil national électoral (CNE), fermées par précaution et entourées d'un important dispositif policier. C'est le CNE qui détient la clé de cette consultation: l'opposition, qui veut l'organiser cette année pour provoquer des élections anticipées, l'accuse de ralentir la procédure pour protéger M. Maduro. Dans une manifestation à Barcelona (nord), le dirigeant chaviste Elias Jaura a répondu en écartant tout référendum cette année: "Il n'y en aura pas car (l'opposition) s'y est pris tard, à cause de ses contradictions et de ses divisions". Dans un climat politique tendu, les deux camps affichent des positions irréconciliables : les partisans de M. Maduro, élu en 2013 et dont le mandat s'achève en 2019, crient à la tentative de coup d'Etat contre le président, très impopulaire dans un contexte de grave crise économique. L'opposition, majoritaire au Parlement depuis janvier, se dit, quant à elle, seule capable de sortir le venezuela de cette crise qui a fait exploser son inflation - le FMI prévoit une hausse des prix de 720% en 2016 - et vidé les rayons de ses magasins. (Belga)

Nos partenaires