Crise au Burundi - Un militant des FNL (opposition) tués par des Imbonerakure

30/10/16 à 21:16 - Mise à jour à 21:18

Source: Belga

(Belga) Un militant d'un parti burundais d'opposition, l'ex-rébellion des Forces nationales de Libération (FNL) d'Agathon Rwasa, a été tué et cinq autres blessés samedi soir par des Imbonerakure, le mouvement de jeunesse du parti au pouvoir, a rapporté dimanche l'organisation SOS Médias Burundi, citant des sources locales.

Les faits se sont déroulés dans la province de Kayanza (nord). Des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel CNDD-FDD) ont mené une fouille au domicile de deux militants du FNL, les accusant de vol. Selon SOS Médias Burundi, "la fouille s'est très vite transformée en une expédition punitive. Les jeunes CNDD-FDD ont violemment battu les militants FNL. L'un d'eux est mort des suites des coups reçus. Selon le président du FNL (pro-Rwasa) pour la province de Kayanza, Eugène Bigirimana, il y a une volonté de punir des gens dont l'appartenance politique est différente du parti majoritaire. M. Bigirimana a dénoncé "un degré d'intolérance politique extrêmement préoccupant". "Cela prend de plus en plus une allure inquiétante", a-t-il déploré. L'administrateur de la commune de Matongo, Alexis Hacimana, et les forces de l'ordre ont pour leur part indiqué que les victimes avaient été surprises en train de voler des plaques solaires et rattrapées puis battues par des membres d'un comité mixte de sécurité. M. Hacimana a indiqué que six agresseurs avaient été arrêtés et incarcérés. D'autres sont activement recherchés, a-t-il précisé. Les cinq blessés ont été admis au centre de santé local dans un état critique. Le président du FNL, Agathon Rwasa, qui est vice-président de l'Assemblée nationale, a dénoncé "une chasse à l'homme" contre des membres de son parti. (Belga)

Nos partenaires