Crise au Burundi - Des Imbonerakure adressent des menaces au président rwandais Paul Kagame

09/08/16 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Belga

(Belga) Des Imbonerakure, la ligue des jeunes du parti le CNDD-FDD au pouvoir au Burundi, ont organisé dimanche une marche dite "d'enterrement de Kagame" - en référence au président rwandais Paul Kagame - à la frontière entre les deux pays, dans une nouvelle illustration des tensions croissantes entre Bujumbura et Kigali, rapportent lundi des médias locaux.

Crise au Burundi - Des Imbonerakure adressent des menaces au président rwandais Paul Kagame

Crise au Burundi - Des Imbonerakure adressent des menaces au président rwandais Paul Kagame © BELGA

Quelque 500 Imbonerakure, que l'ONU qualifie de milice, ont rejoint dimanche vers 06h00 heure locale le bureau de la Police de l'Air des Frontières et des Étrangers (PAFE) situé à Gasenyi-Nemba, sur la principale route reliant les deux capitales, selon SOS Médias Burundi et l'agence Net Press. Les manifestants, provenant des communes de Buganda, Rugombo et Mugina (ouest du Burundi), ont scandé des messages hostiles au président rwandais comme: "Kagame est un sanguinaire, un criminel. On va l'enterrer avec ses militaires", a précisé SOS Médias Burundi. Cette nouvelle manifestation d'hostilité de la part des jeunes du CNDD-FDD, le parti du président Pierre Nkurunziza, envers le Rwanda intervient alors que Bujumbura a interdit fin juillet l'exportation des denrées alimentaires vers les pays voisins - dont son voisin du nord. Et depuis jeudi dernier, le gouvernement burundais empêche les bus de compagnies de transport privées de franchir la frontière rwando-burundaise en invoquant "des raisons de sécurité" - mais aussi pour empêcher toute sortie des denrées alimentaires produits au Burundi. Ce petit pays d'Afrique centrale est plongé dans une profonde crise politique et économique depuis la réélection en juillet 2015 de M. Nkurunziza pour un troisième mandat contesté. Des violences ont déjà fait plus de 500 morts - un millier selon certaines sources - et poussé plus de 270.000 personnes à quitter le pays. (Belga)

Nos partenaires