Crise au Burundi - Des exécutions extrajudiciaires commises par les forces de l'ordre le 11 décembre

22/12/15 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Belga

(Belga) Les forces de sécurité burundaises ont tué "de façon systématique des dizaines de personnes", en procédant notamment à des exécutions extrajudiciaires, pendant la journée la plus sanglante - le 11 décembre dernier - de la crise qui va s'aggravant au Burundi, a affirmé mardi Amnesty International (AI) dans un nouveau rapport sur la situation dans ce petit pays de la région des Grands Lacs plongé dans une grave crise politique.

Crise au Burundi - Des exécutions extrajudiciaires commises par les forces de l'ordre le 11 décembre

Crise au Burundi - Des exécutions extrajudiciaires commises par les forces de l'ordre le 11 décembre © BELGA

Dans ce rapport intitulé "Mes enfants ont peur. Aggravation de la crise des droits humains au Burundi", Amnesty expose les informations qu'elle a réunies sur les exécutions extrajudiciaires, les arrestations arbitraires et les pillages perpétrés par des policiers à Bujumbura le 11 décembre. "Lors de la journée qui a été la plus meurtrière depuis le début des troubles politiques actuels, les rues de Bujumbura ont été jonchées de cadavres de personnes dont beaucoup ont été tuées d'une balle dans la tête. Au moins un des corps retrouvés était ligoté, a déclaré la directrice régionale pour l'Afrique de l'Est, la Corne de l'Afrique et les Grands Lacs à AI, Muthoni Wanyeki. "Les méthodes utilisées ce jour-là par les forces de sécurité ont représenté une dramatique escalade en termes d'ampleur et d'intensité par rapport aux précédentes opérations. Des hommes ont été traînés hors de chez eux et tués à bout portant, et d'autres ont été abattus au moment même où la porte s'ouvrait", ajoute le rapport de l'organisation de défense des droits de l'Homme. (Belga)

Nos partenaires