Crise: André Flahaut et Danny Pieters déchargés de leur mission

05/10/10 à 18:58 - Mise à jour à 18:58

Source: Le Vif

Les médiateurs ont demandé au Roi d'être déchargés de leur mission. Le roi a accepté cette demande, annonce un communiqué du Palais.

Crise: André Flahaut et Danny Pieters déchargés de leur mission

© BELGA

Le roi a reçu en audience mardi après-midi au Château de Laeken les présidents de la Chambre et du Sénat, André Flahaut (PS) et Danny Pieters (N-VA), qui lui ont fait rapport sur leur mission de médiation pour relancer les négociations en vue de la formation du gouvernement. Les médiateurs ont demandé au Roi d'être déchargés de leur mission. Le roi a accepté cette demande, annonce un communiqué du Palais.

Les médiateurs sont d'avis que leur travail n'aura pas été inutile

"Il existait une certaine méfiance et il fallait se réapprivoiser", a dit mardi le président de la Chambre, André Flahaut, pour résumer la mission de médiation qui lui a été confiée par le roi. Son homologue du Sénat, Danny Pieters, a pour sa part plaidé pour que les déclarations restent modérées. "Ce serait dommage de diaboliser l'un ou l'autre et ainsi rendre toute discussion à l'avenir impossible ce que personne ne veut et ne peut vouloir", a-t-il dit.

Les deux médiateurs André Flahaut et Danny Pieters ont rencontré la
presse mardi en fin d'après-midi après avoir été déchargés de leur
mission par le Roi. Ils ont rappelé la portée de leur mission et la façon dont ils ont procédé. Ils ont insisté sur le fait que leur travail n'aura pas été inutile quelque soit l'avenir de la négociation.

André Flahaut a notamment indiqué que les médiateurs avaient constaté qu'il y avait des points sur lesquels ont pouvait encore progressé notamment en ce qui concerne l'emploi et plus spécialement sur la place de l'ONEM, ou dans le domaine des soins de santé. En ce qui concerne les allocations familiales, il a indiqué que finalement deux partis flamands s'étaient ralliés à l'idée de les laisser dans le giron fédéral.

Il a précisé ensuite que le but au départ de plusieurs partis étaient de régionaliser les allocations familiales mais que vu la complexité, le CD&V et la N-VA se sont finalement ralliés aux autrespartis pour les maintenir au niveau fédéral.

LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires